Tout fier, Pôle Emploi propose 210.055 offres d’emploi.. Oui mais il y a petit hic!

Tout est dans le titre, à ce jour où j’écris, Pôle Emploi affiche fièrement ses 210.055 offres d’emploi. Bien! Mais NON PAS BIEN! Si vous faites un simple calcul: en Août 2014 les chiffres parlaient d’eux-même, il y avait plus de 3.413.300 demandeurs d’emploi soit 1 emploi possible pour 16 personnes environ. Et encore, selon les corps de métiers, vous n’êtes pas 16 sur la même offre car il y a des offres tellement spécialisées qui requièrent un réel savoir-faire, une réelle formation très particulière, que sur ces offres-ci, vous êtes moins de 16, mais pour les plus généralistes, il ne faut pas se leurrer, c’est la foire au CV, la jungle!

** Rien qu’à regarder ce diagramme, on en a presque envie de pleurer, se rouler par terre, quitter la France aussi pourquoi pas? **

chomage en France

► Pas d’emploi, POURQUOI?

Pourquoi n’y-a-t-il pas d’emploi d’ailleurs? Bonne question non?

Il n’y a pas d’emploi car il y a quasi autant de créations d’entreprise que de fermetures. Il n’y a pas d’emploi car (et j’en ai fait le triste test), vous répondez à une annonce et dans les minutes qui suivent vous recevez un mail comme quoi NON, on ne retient pas votre candidature…. Heu comment font-ils pour étudier une candidature quasi en mail auto-reply? ► FAUSSE ANNONCE d’emploi donc pas d’emploi dans le cas présent.

Il n’y a pas d’emploi car dorénavant, il faut pile rentrer dans le moule du poste proposé, qu’il soit en intérim, CDD, CDI (là on relève du miracle!). Trop qualifié pour le poste: recalé! Pas assez qualifié pour le poste: recalé aussi! Vous habitez trop loin, avant même que l’on vous laisse vous expliquer que non, cela n’est pas grave que de faire un certain trajet pour aller travailler car vous VOULEZ TRAVAILLER: recalé une fois de plus!

Il n’y a pas d’emploi car le système français assomme les sociétés de charges sur salaires, aussi comment embaucher alors que vous peinez déjà à payer URSSAF, CFE, TVA, RSI, et autres taxes diverses et variées?! Tant qu’un salarié ne coûtera pas quasi le double de son salaire à son employeur en raison des charges patronales, il n’y aura pas d’emploi.

Tant que le système de consommation demeurera aussi plat qu’il l’est déjà depuis un bon laps de temps, il n’y aura pas d’emploi, il y aura même de plus en plus de fermetures donc de licenciements…

Tant que le Pingouin ne se bougera pas réellement les neurones pour parer à ce marasme économique, il n’y aura pas d’emploi. Bref, de nos jours, avoir un emploi revient quasi à être privilégié et même s’il est « merdique », il faut s’y accrocher comme une moule à son rocher, c’est triste mais vrai. Ensuite, créer un emploi pour un chef d’entreprise/ société, revient à prendre des risques, il ne faut pas l’oublier! Je parle en connaissance de cause.

Vous êtes chef d’entreprise, vous embauchez un ou plusieurs salarié(e)s, ceci implique que vous vous devez de faire monter votre CA pour pouvoir payer les salaires de vos employé(e)s car vous êtes responsables d’eux (et une responsabilité/ un souci de chef d’entreprise de plus!). Par ailleurs, la mentalité française fait que, on ne sait pourquoi, le salarié a beaucoup plus tendance à avoir recours à l’arrêt maladie que l’indépendant. Le trou de la Sécu donc CPAM ça vous parle? Car paradoxalement le RSI n’est pas du tout déficitaire lui: logique, un indépendant, même malade, continue d’aller travailler.

Créer un ou des emplois pour un chef d’entreprise revient donc à s’exposer à certains risques fondés: le risque de voir ses charges exploser, le risque de ne pas pouvoir payer ses salariés comme il l’avait prévu lors de/des embauches selon l’évolution de son activité, le risque de devoir affronter de l’absentéisme, pire encore s’il y a un CE et/ou un syndicat: affronter de la grogne, de la résistance à une prise de décision et de mesures, une grève (Pas vrai Air France? 😀 ). Et comme le contexte économique dans lequel les sociétés françaises évoluent actuellement, la prise de risque n’est guère à l’ordre du jour, au contraire, tous les chefs d’entreprise que je côtoie font très attention à leurs charges et tentent tous de les réduire au plus bas, donc qui dit réduction des charges fixes dit pas d’embauche.

Bien que je sois une femme, donc que je sois passée par la maternité, créer un emploi / un poste occupé par une femme, c’est également s’exposer à un congé maternité, pire encore un congé maternité anticipé avec un arrêt pour grossesse pathologique et succédé par un congé parental = le MUST HAVE du chef d’entreprise qui embauche: « Et voilà, il va falloir que je recrute pour remplacer mon employée et surtout que cette remplaçante soit au plus vite opérationnelle ».

Tout cela mène donc bien à un cercle vicieux, et c’est peu de le dire qu’il est très vicieux ce cercle, car nous sommes réellement en train de tous tourner en rond sans que personne ne nous apporte la solution, que l’on soit chef d’entreprise ou demandeur d’emploi. Donc on fait quoi? On attend 2017 sans nos dents?

On se met auto-entrepreneur histoire de se créer son propre emploi (et on survit tant bien que mal avant de mettre la clé sous la porte au bout de maximum 18 mois?)

Chefs d’entreprise, tentez d’embaucher des salariés en cessant de payer vos charges patronales => là vous allez vous faire taper sur les doigts par notre cher Etat français racketteur!

♪ Travailler c’est trop dur (car pas d’emploi), et voler c’est pas beau. D’mander la charité, c’est quéqu’ chose j’peux pas faire (dit la chanson) ♪♫

rasta surprise

LA SOLUTION: Ne pas travailler, ne pas voler, ne pas faire la charité, mais se lancer dans la RASTA SURPRISE, WHY NOT? (I’m joking, vous serez bien gentils Services des Stupéfiants de prendre cette phrase au 2ème degré ok, j’ai assez d’ennuis au quotidien, merci bien, vous êtes bien aimables!)

 Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publicités

La théorie du « C’est pas facile » – inventée par le Pingouin – cadeau du week-end!

Je n’ai même pas voulu regarder la conférence de presse donnée le 18 Septembre dernier par le Pingouin, car entendre ce qu’il a à dire ne m’intéresse même pas, sauf si j’ai envie de partir à rire tant il est nul dans ses discours.

Mais, comme aux informations télévisées, comme vous tous, j’ai eu droit à quelques bribes de son discours tout transpirant dégoulinant, j’ai appris une nouvelle théorie que je ne connaissais  jusqu’à présent que dans le contexte de l’entrepreneuriat, celle du « C’EST PAS FACILE »!

  • Pauvre Président, c’est pas facile d’être un chef d’Etat qui, arrivé au milieu de son mandat, n’a plus que 13% de cote de popularité!
  • Pauvre Président, c’est pas facile de ne pas comprendre ce que vos propres Ministres vous expliquent!
  • Pauvre Président, c’est pas facile de savoir qu’en 2017, vous aurez manqué à votre slogan: « Le changement c’est maintenant » et de se retrouver de nouveau en 2017 devant « Une France forte »!
  • Pauvre Président, c’est pas facile de faire un discours en transpirant comme si vous étiez en plein marathon: signe qu’il fait chaud lors de vos apparitions devant la presse mais traduction également de votre stress à ne surtout pas sortir un méga boulette comme vous savez si bien les faire!
  • Pauvre Président, c’est pas facile de n’avoir aucune bonne nouvelle à annoncer aux Français, de ne rien proposer de positif pour changer cette austérité et ce marasme!
  • Pauvre Président, c’est pas facile que d’assumer que vous discréditiez la France avec son déficit public qui explose les compteurs et vous met plus ou moins à dos les acteurs principaux de l’UE alors que, paradoxe, vous êtes sensé en faire partie!
  • Pauvre Président, c’est pas facile de manger de bons petits plats concoctés par les meilleurs chefs français à l’Elysée tandis que le français doit de plus en plus se taper des raviolis en boîte tant le pouvoir d’achat est en berne!
  • Pauvre Président, c’est pas facile que de passer pour un réel gouja au travers d’un livre écrit par son ex-compagne, mais, comme dit le proverbe de Nietzsche: « Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l’homme. »
  • Pauvre Président, c’est pas facile de prendre une fenêtre pour une porte au Vatican ou encore de ne plus savoir où se trouve son avion privé en pleine Afrique du Sud, et que ce soit la « France forte » qui vous l’indique!
  • Pauvre Président, c’est pas facile que de tenter de prendre position alors que vous-même vous ne savez pas sur quel pied danser et avez en permanence (pardon pour l’expression): « le cul entre 2 chaises », mais attention, des bonnes chaises Made in France issue de l’artisanat de Tulle!
  • Pauvre Président, c’est pas facile d’être surnommé Flanby ou Le Pingouin!

hollande-président du cest pas facile

Mais Pauvre Président, savez-vous que:

  • C’est pas facile de créer son entreprise en France tant le système administratif est compliqué!
  • C’est pas facile d’être chef d’entreprise en France tant vous nous accablez de charges et taxes diverses!
  • C’est pas facile d’être chef d’entreprise en France et de se « taper » quasi quotidiennement la mauvaise humeur, la lenteur d’exécution, l’incompétence, et bien d’autres notions encore de vos employés administratifs!
  • C’est pas facile d’être chef d’entreprise depuis le début de votre mandat et de devoir redoubler d’efforts chaque jour pour maintenir notre CA tant vous avez fait s’effondrer le pouvoir d’achat des Français!
  • C’est pas facile d’être chef d’entreprise et d’être amené à perdre celle-ci de quelque manière que ce soit et de constater que vous n’avez rien prévu pour nous, une fois devenus des ex-chefs d’entreprise!
  • C’est pas facile d’endurer la souffrance d’un chef d’entreprise, un burn-out, voir pire encore de traverser une dépression majeure suite à la perte de son entreprise!
  • C’est pas facile d’être à la recherche d’un emploi puisque vous avez tellement tué le système que le taux de chômage n’a jamais été aussi haut!
  • C’est pas facile d’être ex-chef d’entreprise et d’avoir dû subir le harcèlement de l’une de vos administrations et de continuer de la subir encore et encore!
  • C’est pas facile d’être chef d’entreprise concerné par votre loi appliquée depuis juin dernier soit d’allonger le délai de rétractation à 14 jours et ainsi de ne pas savoir au final quel sera notre CA réel à la fin de mois!
  • C’est pas facile d’avoir honte d’être Française tant vous nous ridiculisez auprès des autres Pays membres de l’UE et du reste du monde politique puissant.
  • C’est pas facile d’accepter que vous préférez loger des Roms sans papiers plutôt que de vous pencher sur la précarité de logement des citoyens français, notamment les personnes âgées qui sont de plus en plus touchées par la pauvreté!
  • C’est pas facile de devoir en tant que mère, préparer certains repas à ses enfants sans viande tant vous avez creusé un gouffre entre les différentes classes sociales puisque les personnes vivant bien hier, sont les pauvres d’aujourd’hui!

POUR RESUMER, c’est pas facile de vous supporter! Ce qui m’amène à me dire que, bien que je n’y crois pas réellement, je vais finir par aller brûler un cierge pour que de vous même vous décidiez de nous quitter (ne vous pendez surtout pas hein, ce serait dommage! Les suicides sont la propriété exclusive des chefs/ ex-chefs d’entreprise voyons!). Mais c’est pas facile d’imaginer que NON, vous allez nous infliger votre Présidence jusqu’en 2017, mon Dieu que c’est long!

francois hollande ce clown

Enfin, il y a tout de même quelque chose qui est FACILE: Constater que Paris ne vous donne pas bonne mine, Tulle vous conviendrait bien mieux!

Enfin, si vous voulez passer de bons moments de rire, je vous conseille ce blog, dont juste le titre parle tout seul: « Je suis stupide, j’ai voté Hollande« . L’article du 18 Septembre est réellement réussi!

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Made in, non sens de chef d’entreprise

Pendant que Mr Arnaud Montebourg part en guerre pour la promotion absolue du « MADE IN FRANCE » (quoique vu qu’il n’est plus Ministre de l’Economie car remplacé par Mr Maceron, il va plutôt maintenant partir sur les bancs de touche maintenant et ce n’est pas grande perte) , moi j’ai une question essentielle qui me vient en tête et que j’adorerais lui poser:

► « Comment vendre un produit Made in France à prix public TTC convenable donc concurrentiel par rapport au même produit Made in ailleurs? expliquez-moi svp. »

En effet, il y a un énorme NON SENS entre le fait de prôner: « ACHETEZ FRANCAIS », tandis que le français lui, veut acheter PAS CHER, donc DU PRIX (vive le pouvoir d’achat à ras les pâquerettes).

LA THEORIE DU « ON TOURNE EN ROND »: 

Si nous fabriquons français, compte tenu du coup des salaires français et des charges sur ces salaires, compte tenu qu’un français ne travaille que 35h par semaine, qu’il prend des RTT, et que lorsqu’il ne prend pas de RTT et ne travaille pas 35h, se met volontiers en grève, arrêt maladie pour un bobo au doigt, ou travaille à la vitesse d’un escargot (rendement est un mot que visiblement les français ne connaissent pas), un escargot qui râle sans arrêt sinon il n’est pas un vrai français car le français ADORE RÂLER pour tout et même rien, comment faire pour obtenir, une fois cette liste précédente évoquée, un produit compétitif en terme de prix de vente public constaté? C’est juste mission IMPOSSIBLE!

Pour vendre du MADE IN FRANCE à prix compétitif, il faudrait avoir un coût de masse salariale plus faible, des charges sur ces salaires plus bas, des travailleurs plus engagés avec moins d’absentéisme, moins de RTT et + de 35h de travail par semaine pour une rendement efficace (vive le trou de la Sécurité Sociale: CPAM pas RSI car nous, chefs d’entreprise, évitons au maximum tout arrêt même si nous sommes malades comme des chiens car nous n’avons pas le choix que de travailler, travailler et encore travailler pour payer……… le RSI: mais que c’est drôle et pitoyable en même temps!). Tant que nous, chefs d’entreprise auront des charges sur salaire aussi élevées, nous ne pourrons pas produire du MADE IN FRANCE compétitif!

anaud Montebourg Made in France

La THEORIE du « blaireau and Co consommateur » et son illogique:

Le consommateur français adore se vanter n’acheter que du Made in France, ou tout au moins le prétend. Et il veut bien entendu acheter du made in France mais au prix du Made in Bangladesh ou Pakistan. (Là nous avons un sérieux problème technique!). En gros le français veut le beurre, l’argent du beurre, le c** de la crémière qui va avec, et comme il achète DU PRIX, il attend aussi en « bonus », une réduction sur le prix affiché: tout à fait, avec plaisir, et un billet de 100 en paquet cadeau aussi?

Si vous ne vendez pas du Made in France, on crie au loup: « bouhhhhhhhhhhhhhhhh pas bien, c’est made in X, Y, ou Sahara fait par les touaregs, bouhhhhhhhhhhh pas bien! »

A l’inverse, le français a un smartphone Samsung (Coréen), Iphone (fabriqué en Chine), un téléviseur Sony (Japon), un canapé en cuir acheté chez Conforama (Chine ou Roumanie), des vêtements pour ses enfants achetés chez Orchestra ou Kiabi (Là nous avons le choix: Bangladesh, Pakistan, Chine, Inde, Côte d’Ivoire etc etc…) => CQFD, le français qui prône tant le MADE IN FRANCE est entouré de produits PAS MADE IN FRANCE!

made in

► Parlons MARGE:

Si nous, chefs d’entreprise voulons marger, compte tenu de ma liste énumérée ci-avant des charges, coûts des salaires, problèmes liés à l’absentéisme etc etc, nous devons à contre-coeur délocaliser nos productions. Ce n’est pas le sourire jusqu’aux oreilles que nous choisissons de faire fabriquer HORS FRANCE (surtout sachant qu’une fois nos marchandises arrivées dans notre pays, les adorables douaniers nous attendent avec presque la Kalachnikov à la main, pour éplucher tous nos documents d’import, nos factures commerciales, nos codes HS (code d’Harmonisation des Marchandises appliqué par tous les pays dans le monde entier), inspecter nos marchandises, mettre nos container à quai parce qu’ils l’ont décidé ou qu’ils sont juste de mauvais poil et ont besoin de facturer de la mise à quai pour alimenter les caisses de l’Etat. C’est donc la mort dans l’âme que nous délocalisons pour juste espérer MARGER tout en espérant de ne pas trop se faire pourrir la vie par les douaniers.

La marge est, et vous le savez chefs d’entreprise, le nerf de la guerre. Tout comme ce qui compte au final n’est pas tant le chiffre d’affaires réalisé mais le résultat net de votre exercice comptable. Si je raisonne bien, mieux vaut faire 250.000€ HT de CA et avoir un résultat net de 30.000€ que de faire 4.000.000€ HT de CA et finir avec un petit 12.000€ de résultat net, vous en conviendrez. Mais n’oublions pas qu’il faut aussi un juste dosage de ce résultat net pour n’être imposé en IS quà 15% plutôt qu’à 33%: là aussi vous devez faire faire une gymnastique de singe savant à votre comptable pour éviter le méga coup de massue de l’Etat.

Fabriquer du made in France pour ne marger ne serait-ce qu’à 1.75 voir 2 les jours de grand vent, ou revendre des produits made in France pour ces mêmes marges ridicules, revient à se tirer une balle dans le pied car une fois vos charges, taxes, TVA et autres moult impôts et frais fixes payés, il ne vous reste RIEN voir pire encore vous êtes en NEGATIF.

Aussi, qui a la solution magique de nous permettre de ne plus délocaliser nos productions, de nous permettre de faire du Made in France qui nous dégagera une marge confortable et permettra au consommateur d’acheter du Made in France à prix compétitif est volontiers invité à me donner sa formule par mail.

marge commerciale

 

Vécu d’entrepreneur: analyses et anecdotes de vente directe

La suite au prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !