Made in, non sens de chef d’entreprise

Pendant que Mr Arnaud Montebourg part en guerre pour la promotion absolue du « MADE IN FRANCE » (quoique vu qu’il n’est plus Ministre de l’Economie car remplacé par Mr Maceron, il va plutôt maintenant partir sur les bancs de touche maintenant et ce n’est pas grande perte) , moi j’ai une question essentielle qui me vient en tête et que j’adorerais lui poser:

► « Comment vendre un produit Made in France à prix public TTC convenable donc concurrentiel par rapport au même produit Made in ailleurs? expliquez-moi svp. »

En effet, il y a un énorme NON SENS entre le fait de prôner: « ACHETEZ FRANCAIS », tandis que le français lui, veut acheter PAS CHER, donc DU PRIX (vive le pouvoir d’achat à ras les pâquerettes).

LA THEORIE DU « ON TOURNE EN ROND »: 

Si nous fabriquons français, compte tenu du coup des salaires français et des charges sur ces salaires, compte tenu qu’un français ne travaille que 35h par semaine, qu’il prend des RTT, et que lorsqu’il ne prend pas de RTT et ne travaille pas 35h, se met volontiers en grève, arrêt maladie pour un bobo au doigt, ou travaille à la vitesse d’un escargot (rendement est un mot que visiblement les français ne connaissent pas), un escargot qui râle sans arrêt sinon il n’est pas un vrai français car le français ADORE RÂLER pour tout et même rien, comment faire pour obtenir, une fois cette liste précédente évoquée, un produit compétitif en terme de prix de vente public constaté? C’est juste mission IMPOSSIBLE!

Pour vendre du MADE IN FRANCE à prix compétitif, il faudrait avoir un coût de masse salariale plus faible, des charges sur ces salaires plus bas, des travailleurs plus engagés avec moins d’absentéisme, moins de RTT et + de 35h de travail par semaine pour une rendement efficace (vive le trou de la Sécurité Sociale: CPAM pas RSI car nous, chefs d’entreprise, évitons au maximum tout arrêt même si nous sommes malades comme des chiens car nous n’avons pas le choix que de travailler, travailler et encore travailler pour payer……… le RSI: mais que c’est drôle et pitoyable en même temps!). Tant que nous, chefs d’entreprise auront des charges sur salaire aussi élevées, nous ne pourrons pas produire du MADE IN FRANCE compétitif!

anaud Montebourg Made in France

La THEORIE du « blaireau and Co consommateur » et son illogique:

Le consommateur français adore se vanter n’acheter que du Made in France, ou tout au moins le prétend. Et il veut bien entendu acheter du made in France mais au prix du Made in Bangladesh ou Pakistan. (Là nous avons un sérieux problème technique!). En gros le français veut le beurre, l’argent du beurre, le c** de la crémière qui va avec, et comme il achète DU PRIX, il attend aussi en « bonus », une réduction sur le prix affiché: tout à fait, avec plaisir, et un billet de 100 en paquet cadeau aussi?

Si vous ne vendez pas du Made in France, on crie au loup: « bouhhhhhhhhhhhhhhhh pas bien, c’est made in X, Y, ou Sahara fait par les touaregs, bouhhhhhhhhhhh pas bien! »

A l’inverse, le français a un smartphone Samsung (Coréen), Iphone (fabriqué en Chine), un téléviseur Sony (Japon), un canapé en cuir acheté chez Conforama (Chine ou Roumanie), des vêtements pour ses enfants achetés chez Orchestra ou Kiabi (Là nous avons le choix: Bangladesh, Pakistan, Chine, Inde, Côte d’Ivoire etc etc…) => CQFD, le français qui prône tant le MADE IN FRANCE est entouré de produits PAS MADE IN FRANCE!

made in

► Parlons MARGE:

Si nous, chefs d’entreprise voulons marger, compte tenu de ma liste énumérée ci-avant des charges, coûts des salaires, problèmes liés à l’absentéisme etc etc, nous devons à contre-coeur délocaliser nos productions. Ce n’est pas le sourire jusqu’aux oreilles que nous choisissons de faire fabriquer HORS FRANCE (surtout sachant qu’une fois nos marchandises arrivées dans notre pays, les adorables douaniers nous attendent avec presque la Kalachnikov à la main, pour éplucher tous nos documents d’import, nos factures commerciales, nos codes HS (code d’Harmonisation des Marchandises appliqué par tous les pays dans le monde entier), inspecter nos marchandises, mettre nos container à quai parce qu’ils l’ont décidé ou qu’ils sont juste de mauvais poil et ont besoin de facturer de la mise à quai pour alimenter les caisses de l’Etat. C’est donc la mort dans l’âme que nous délocalisons pour juste espérer MARGER tout en espérant de ne pas trop se faire pourrir la vie par les douaniers.

La marge est, et vous le savez chefs d’entreprise, le nerf de la guerre. Tout comme ce qui compte au final n’est pas tant le chiffre d’affaires réalisé mais le résultat net de votre exercice comptable. Si je raisonne bien, mieux vaut faire 250.000€ HT de CA et avoir un résultat net de 30.000€ que de faire 4.000.000€ HT de CA et finir avec un petit 12.000€ de résultat net, vous en conviendrez. Mais n’oublions pas qu’il faut aussi un juste dosage de ce résultat net pour n’être imposé en IS quà 15% plutôt qu’à 33%: là aussi vous devez faire faire une gymnastique de singe savant à votre comptable pour éviter le méga coup de massue de l’Etat.

Fabriquer du made in France pour ne marger ne serait-ce qu’à 1.75 voir 2 les jours de grand vent, ou revendre des produits made in France pour ces mêmes marges ridicules, revient à se tirer une balle dans le pied car une fois vos charges, taxes, TVA et autres moult impôts et frais fixes payés, il ne vous reste RIEN voir pire encore vous êtes en NEGATIF.

Aussi, qui a la solution magique de nous permettre de ne plus délocaliser nos productions, de nous permettre de faire du Made in France qui nous dégagera une marge confortable et permettra au consommateur d’acheter du Made in France à prix compétitif est volontiers invité à me donner sa formule par mail.

marge commerciale

 

Vécu d’entrepreneur: analyses et anecdotes de vente directe

La suite au prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités