Je suis presque Charlie, mon prénom commence pareil: vérités caustiques

Après les événements de la semaine passée, après 1 mois en immersion dans mon nouvel emploi puisque je ne suis plus chef d’entreprise, arrive enfin l’envie de crier haut et fort mes vérités profondes, non loin de l’article ultime avec au final peu de mots à résumer.

En tant qu’ex chef-d’entreprise: J’aime / Je vomis ►

1/ J’aime mes proches, mon cocon, mes murs, mon chez moi qui est mon refuge de ce monde de fous.

2/ J’aime réfléchir, continuer à tenter de devenir une personne bien meilleure professionnellement en apprenant de mes choix du passé.

3/ J’aime l’idée qu’un jour notre monde ne connaîtra plus jamais de #JesuisCharlie

4/ J’aime les chaussures de luxe, les sacs à main en croco et les bijoux Swarovski mais comme je ne suis qu’une ex-chef d’entreprise, j’aime virtuellement tout ceci.

5/ J’aime les tatoos et surtout les tatoos « tête de mort ».

6/ J’aime qu’il y ait eu une mobilisation sans pareil depuis 1945 contre la haine véhiculée par ces babouins d’extrémistes au nom d’une religion faussée et aveuglée par la haine.

ce qui ne tue pas nietzche

MAIS

1/ Je vomis les intégristes et leurs actes barbares et je les qualifierais de sous-m**des pour notre devenir.

2/ Je vomis le système français: RSI, URSSAF, Service des Impôts des Entreprises, Le Pingouin et son Iznogoud Valls ainsi que bien plus encore.

3/ Je vomis beaucoup de blogs pourris et creux auxquels j’ai fait allusion quasi à l’ouverture de mon blog.

4/ Je vomis le faux-culisme que je constate en permanence au travail.

5/ Je vomis le manque de franchise de ces supérieurs hiérarchiques, qui pourtant pour la plupart vantent mon passé de chef d’entreprise pour faire-valoir auprès de leurs interlocuteurs et autres, d’avoir embauché une employée compétente à l’expérience certaine; car mieux vaut être sain, franc et direct que de tourner autour du pot avec un sourire mielleux comme une mouche tournerait autour d’une merde.

6/ Je vomis Facebook mais ça, si vous m’avez suivie, vous savez déjà.

7/ Je vomis la bêtise humaine, bien que force est de constater que nos propres enfants sont instruits par des professeurs des écoles sans panache, sans envergure, voir sans compétence ni éducative, encore moins pédagogique, donc tous ces ratés de la CAMIF (l’ex-CAMIF qui a fait faillite et leur a tous bien collé quelques euros de commandes de fringues moches des années 70 dans le c**.). Je vomis leur look aux cheveux gras comme des frites et leur haleine fétide avec un farouche besoin urgent de s’équiper de pâte à dents!

8/ Je vomis le gauchisme et sa politique actuelle faussement socialo, bien que fort sociale dans ses extrêmes: aidons les Roms, les Smarties mais surtout laissons crever les personnes âgées à retraite ridicule, laissons crever les entrepreneurs, laissons crever beaucoup trop de ceux qui ont un réel besoin pour privilégier des « pleurnicheurs professionnels ».

9/ Je vomis le mot « hiérarchie » tout court qui donne tout pouvoir à de nombreux péteux sans panache.

10/ Je vomis cette situation critique dans laquelle la France se trouve économiquement et financièrement pour ses citoyens.

Pour résumer, à force d’écrire plus de « je vomis » que de « j’aime », je pense que, comme les français ont démontré qu’ils pouvaient être solidaires, humains, au-delà de toute barrière de croyances, j’espère que cette solidarité va s’amplifier et contaminer positivement tout registre, y compris la solidarité des chefs d’entreprise contre ces institutions bourrées de nuls sans nom.

Bref, je ne m’appelle pas Charlie, je ne m’appelle pas comme ces 17 victimes de ces fennecs, je m’appelle C. et je suis moi: aimante, humaine, souhaitant la paix et le calme, la justice, compatissante pour ces dommages humains récents, hormis pour ces 3 barbares, mais détestant beaucoup de choses, trop de choses.

Que le peuple français continue sur sa lancée pour que je ne vomisse plus, s’il vous plaît.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Le copiage ou l’entrepreneur sans panache qui se sert des idées des autres

J’ai malheureusement vécu ce qu’était le copiage, vous savez, comme celui à l’école où vous retrouvez contre votre gré assis à côté de la purge de service qui n’a rien appris mais se sert de vous comme un pion, l’Encyclopédie Universalis pour trouver la réponse à ses questions de fiches/ exercices et j’en passe.

S’inspirer d’une idée appartenant à autrui si on lui ajoute une certaine valeur ajoutée, un  professionnalisme manquant à cette idée qui ressemble à une idée bonne en soi, mais d’amateur, pourquoi pas, et j’irais même jusqu’au bien! Mais copier purement et simplement, là non, TROP C’EST TROP (pas Tropico non) Et je l’ai vécu à 2 reprises, mais fort heureusement avec de la médiocrité donc je n’ai eu au résultat final quelques cernes éphémères de plus , un coup de sang, puis ensuite un certain plaisir à les voir, ces 2 copieurs, patouiller dans leur copiage d’incompétents.

Je vendais des produits XYZ et ils cartonnaient. Qu’à cela ne tienne, grâce à PassWord (la pire personne à l’esprit pourri qui puisse exister sur Terre), l’un de mes concurrents directs s’est lancé dans la vente directe avec des produits très similaires et ceci avec mes propres documents et guides divers internes confidentiels servis sur un plateau d’argent par cette même PassWord. Mais comme il est de la famille des « neuneus », j’ai pesté pendant 1 semaine voir un peu plus, ce qui peut se comprendre, et quant à lui il s’est littéralement planté.

Je vendais toujours ces mêmes produits XYZ, et bien figurez-vous que j’ai eu une VDI qui a rejoint mon réseau pour en savoir plus sur mon mode de fonctionnement. Elle est restée si peu de temps que ça m’a même alertée car bizarre, et BINGO, que vois-je quelque temps après, elle aura copié mon concept (mal copié certes), et mélangé celui-ci avec des trucs bizarres qui n’ont rien à voir avec la choucroute genre quelque chose lié aux couches, peluches, sacs etc etc..: bref la « Foire à tout », mais il n’empêche qu’elle m’a sournoisement copié et en plus elle a fait partie (Bravo pour une soit-disant commerçante professionnelle du web…) de celles qui ont été les pires à s’acharner sur moi… A y repenser, c’est tout de même injuste tout ceci.

A ces 2 copieurs sournois sans panache, j’aimerais, maintenant que je suis hors jeu, que votre copiage vous conduise tout droit au burn-out et surtout au banqueroute et à mon tour de m’en délecter comme vous vous êtes délectés de mon décès de chef d’entreprise.

Ah si j’oubliais! J’ai également vécu le coup des concurrents directs ou indirects qui avaient observé mes partenariats, et qui systématiquement faisaient le même partenariat/ jeu concours, test produit etc etc… la même semaine voir la suivante, sur le même blog: d’où le fait que je dis que les blogs ne sont, pour beaucoup, pas intègres.

** J’ai aussi eu droit à des phrases poétiques du genre (attendez-celle-là elle est d’un délicieux sans pareil!) , car en fait j’en ai plein, ce Monsieur est un réel Poët Poët**

Le mouton  bleu

« Oh que c’est mignon! Non, C’est juste petit à la limite du ridicule. »

Quant au second copieur, qui est une copieuse, je tais son nom par intelligence mais DEVINETTE►

Mon premier porte le mot d’un Fruit de cette saison et Mr Chirac les adore, ou bien est le premier mot du refrain de Mr Sacha Distel dans sa chanson célèbre qui parle des Scoubidous.

Mon second peut se traduire par un nom avec cet émoticone: ♥ ou au pire le mot « Love »

Mon troisième est que cette copieuse a un second site e-commerce mais celui-ci « tenu » par un très proche familial, qui quant à lui a préféré opter pour un nom de fruit à coques mais avec une originalité orthographique certaine..

Vous avez trouvé? BRAVO! Vous séchez, ne vous inquiétez pas ça va venir, je suis là pour vous y aider et surtout pour décaper ceux qui m’ont plus que désossée. Je sais, je suis cynique et caustique dans cet article, mais lorsque vous lisez mon « A propos », vous ne pouvez que comprendre le ton de ce que vous venez de lire. Ne me jugez pas si vous trouvez cet article trop acerbe car je l’ai écrit, mon blog, donc ce blog, est autant pour témoigner de mon vécu d’entrepreneur que pour enfin expliquer tout ce par quoi l’on m’aura injustement fait passer…

** Allez, je suis bien brave, je vous aide en images **

pommescacahuètes

Rendez-vous sur Hellocoton !

La théorie du petit: dérogation spéciale d’une ex-chef d’entreprise #2

Petit vous avez dit petit? Mais Késako ce fameux petit?

Le petit de cet article n’est pas le « Petit Nicolas » (le livre ou le dessin animé), non, le petit de cet article est la généralisation d’une pensée, d’un comportement qui a pour conséquence que le Français, abstraction faîtes d’être RÂLEUR, MAL ELEVE, est PETIT mais pas en taille, PETIT D’ESPRIT.

Le Français, de manière de plus en plus répandue, pense petit, fait petit, obtient donc petit, mais à l’inverse de sa petitesse multiple, il me fatigue avec sa GRANDE GUEULE!

esprit petit

EXEMPLES CONCRETS divers et variés à travers des mots simples:

1/ ENTREPRENDRE- CREER – NEGOCIER

Lorsque l’on entreprend avec une vision petite de son projet, de son entreprise, on ne peut qu’à aboutir à de petits résultats. C’est juste une question de logique. Ceci étant, lorsqu’on entreprend, il faut savoir suffisamment connaître les limites de sa « grandeur » à atteindre pour ne pas voir trop grand avant même d’avoir démarré, car l’effet obtenu risque fort d’être le même: trop d’investissement tue le résultat final => on obtient du petit. 

Lorsque l’on crée, à titre d’exemple lorsque l’on rédige son business plan, si l’on ne voit que la pointe de ses propres chaussures pour donner une image à la chose, on s’expose à avoir rapidement fait le tour de son projet puisque l’on aura occulté sa dimension de développement, d’évolution. Aussi un projet pensé petit n’aboutira qu’à de petits résultats.

Lorsque l’on négocie, à titre d’exemple en sourcing ou mieux encore en déstockage, faire le marchand de tapis que ce soit en tant que vendeur ou acheteur n’aboutit qu’à du petit voir du rien du tout. La négociation est un jeu de rôle à prendre au sérieux tout en ayant l’air détaché mais SURTOUT à maîtriser! Il y a peu de temps, j’ai aidé un ami lors d’une négociation commerciale avec un potentiel acheteur en déstockage. Et bien figurez-vous que je suis restée sur les fesses de voir le comportement du potentiel acheteur en question tant il voyait petit, pensait petit, tandis que l’offre de mon ami pouvait pourtant lui permettre de faire grand, très grand même… Parfois, la place qu’occupe certains acheteurs ne les mérite pas ou inversement, car j’ai réellement assisté à une négociation niveau cours de récréation de maternelle pour sa part et ceci m’a choqué.

Je fais une parenthèse sur le statut d’auto-entrepreneur qui reprend mon premier exemple qu’est celui d’entreprendre. Être auto-entrepreneur si l’on vise du B2C et surtout si l’on veut au préalable tester son projet en action avant de changer de statut au bout d’un certain laps de temps, je trouve cela très bien en soi. Mais VOUS, les auto-entrepreneurs guignols du dimanche qui avez un autre travail à côté, je sais, vous allez détester ce qui va suivre, vous parasitez les VRAIS ENTREPRENEURS, ceux pour qui il est vital de faire du CA pour ne serait-ce que MANGER et faire manger les siens. Si j’avais à faire abroger une loi, j’interdirais tout simplement le statut d’AE si ce n’est pas la seule et unique activité de cet auto-entrepreneur, ainsi, le monde du web serait moins encombré de charlatans, qui, même s’ils n’enregistrent que 10 commandes mensuelles, cela demeure toujours 10 commandes de moins que VOUS, VRAIS entrepreneurs du web auriez eu si ces amateurs du web 2.0 n’existaient pas.

2/ REFLECHIR- JUGER

J’ai pu le vivre au travers de mes ex VDI, beaucoup de français/françaises réfléchissent petit, réfléchissent peu, voir pas du tout. Chez moi ça s’appelle « ne pas voir plus loin que le bout de son nez ». Penser petit veut dire bien des choses au final: soit voir les choses en petit et faire donc des économies de bouts de chandelles, soit penser vil et avoir une petitesse d’esprit que l’on appelle plus communément méchanceté. Le degré de réflexion, s’il est bas, donc petit, est souvent accompagné du jugement facile. En gros l’expression « bête et méchant » est avérée et prouvée. Moins l’on réfléchit à un certain degré, plus l’on se permet de juger et bien entendu ce n’est pas un jugement positif, sinon ce n’est pas drôle, NON AU CONTRAIRE, c’est un jugement acerbe, moralisateur, bref, un jugement de merde.

réfléchir

3/ QUELQUES-UNS DES PRINCIPAUX PECHES CAPITAUX

Parmi les 7 péchés capitaux, il existe: l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, la luxure, la paresse et la gourmandise. En ce qui me concerne, je suis une pécheresse en raison de ma colère.

D’après mon vécu, un petit, lui, les cumule quand même pas mal ces péchés capitaux. Au travers de mes fléaux principaux donc pour rappel: cette ex-vdi qui m’a pourri la vie (PassWord), cette Facebookienne au QI de moule (R2D2), la DGCCRF, la plupart de mes ex-vdi qui m’auront craché à la figure, les Facebookiens qui m’auront harcelée si longtemps, et enfin les blogueuses hyènes en bande organisée, j’ai pu déceler chez ces …. choses (non pas personnes, impossible!) les péchés suivants:

La palme de l’orgueil revient à ma chère inspectrice de la DGCCRF. Pour la luxure, je ne suis pas allée fouiller dans ses tiroirs à tenter de trouver un sex-toy! Quant à la gourmandise, je pense qu’elle y succombe vu son gabarit.

La palme de l’avarice revient à mes ex-vdi qui rouspétaient pour le moindre euro. On peut aussi remettre la palme de la paresse et de la gourmandise à certaines d’entre-elles. Idem, pour la luxure, je ne suis pas allée vérifier dans leur culotte.

La palme de l’envie et de la colère revient aux autres ci-avant encore non mentionnées (pour beaucoup aussi celle de la paresse) et je regrette que la méchanceté et la bêtise ne fassent pas partie des péchés capitaux (Dieu, songe donc à les ajouter s’il te plaît, tu seras bien aimable!). Même remarque que précédemment pour la luxure.

allergique aux personnes negatives

4/ COURAGE – ENVIE

Un petit d’esprit et non de taille n’a bien souvent aucun courage, et encore moins d’envie. Il se réfugie derrière sa petitesse, tel un petit oisillon dans son nid et surtout n’entreprend rien SEUL. Pour un petit, le courage est synonyme de courage de groupe, de meute (cf blogueuses organisées, Facebookiens déchaînés). Il faut du courage pour entreprendre, pour créer, pour développer, mettre en place! Il faut de l’envie pour ces mêmes choses. Mais lorsque l’on est qu’un petit, bien souvent un petit caché derrière son écran à faire croire que l’on est un grand personnage important (mythomane plutôt!), le courage individuel n’est pas une qualité spontanée, loin de là. Quant à l’envie, mis à part l’envie de faire chier son monde, je n’en vois pas d’autre.

5/ PROCEDURES

Au moindre souci, aussi mince soit-il, le mot procédure est désormais employé à toutes les sauces (cf mon article concernant Facebook ou les prémices du consommacteur qui va trop loin). Un souci de délai de livraison allongé bien que tout avait été programmé pour que cela se passe bien => « Blablabla je fais de ce pas saisir UFC! » Un souci de défaut produit => « Blablabla je vais en informer la DGCCRF! » Que c’est fatiguant que de constater que les petits se reproduisent vite, trop vite, et que nous, chefs d’entreprise, penseurs à l’endroit et non tordus, sommes obligés de les supporter…….. Que cette petitesse et ces procédures sont usantes… Mais comme ici c’est mon blog  et que, sauf erreur de ma part, en France, il nous reste au moins la liberté d’expression, j’ai juste une question à poser à tous ces petits: « Et sinon, as-tu déjà fait un petit test de QI? » ah si, j’en ai une autre! « Aurais-tu l’amabilité de bien vouloir grandir un peu dans ton esprit, au moins, ça libérerait un peu de place sur le territoire de Blaireauland qui devient de plus en plus surpeuplé?! »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Huissier: Quel métier! Attention ça pique!

Il est réellement de beaux métiers, comme chef d’entreprise, artisan, commerçant, vétérinaire (mon rêve), médecin, infirmière et autres professions médicales et paramédicales et j’en oublie beaucoup, mais il est aussi des métiers détestables et parmi les pires, je pense que HUISSIER en est un et ce métier vomitif détient le record du pire métier de vautour, mais un vautour grassement payé! Et plutôt que des mots, vu que je pars vomir rien qu’à y penser et comme au sein de mes proches se trouvent des gamers addicts aux « headshot » ► C’est CADEAU pour le week-end!

HUISSIER DE JUSTICE HEADSHOT

** N’appeler pas le GIGN, ce visuel ne reflète qu’une pensée et non un acte **

L’acte serait plutôt sous cette forme (ça va je blague! quoique….)►

low kick

« Ouhhhhhhhhhhhhhhh que ça doit faire mal cher huissier, mais au moins toi tu as de quoi te payer de nouvelles dents pas vrai?! 😀« 

Qui rêve de ceci concernant les huissiers est généreusement invité à se manifester en commentant 😉 ,  Merci, c’était l’aparté joke caustique du week-end d’une ex-chef d’entreprise!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dérogation spéciale d’une ex-chef d’entreprise #1

Mais pourquoi cet article porte-t-il un tel titre? Parce que bien que mon blog soit dédié à l’entrepreneuriat en général, là, tout de suite, maintenant et même depuis plusieurs jours, j’ai envie de faire un « break entrepreneurial » et de parler de ce qui, en tant que personne, me dérange dans notre monde actuel. Je peux? Of course que je peux car ici c’est chez moi vu que c’est mon blog 🙂 (Notez que c’est la première fois que je souris virtuellement avec un emoticone! Exploit!)

Pour cette première dérogation spéciale, j’aimerais beaucoup parler de 2 sujets qui me chiffonnent:

1/ Le pays des Bisounours ou celui de Je suis une Princesse et je pète des paillettes!

2/ Blaireauland ou Le Monde devenu fou!

1/ ** Le pays des Bisounours ou de la Princesse à paillettes **

pipirose

Il semblerait que sur la toile, sur les réseaux sociaux, sur beaucoup de blogs, pardonnez-moi l’expression, mais personnellement comme je suis une rebelle et non une princesse, ceci m’amuse assez que de constater que c’est à celle qui, sur Facebook, Instagram et autres réseaux sociaux, La Blogosphère prout prout caca boudin donnera l’image de la plus Youpi Tralala La Vie est Tellement Belle!  Et ça, ça m’énerve!

Sur Facebook vous lisez: « Wahhhhhhh je me suis achetée une petite robe chez BlaBla, elle est trop belle, j’suis trop contente! » Et là, les commentaires sont du genre: « Vas-y montre, on veut voir! » OU « Hannnnnnnnnnnn la chance, t’es tellement jolie dans cette robe! »TRADUCTION: Elle a acheté une robe mais pas forcément en taille 38 voir plus, au pire si elle l’a achetée en 38, elle ne respire plus le temps de se prendre en Selfie (allez, sourit à ton i-phoune dernier cri qui t’aura coûté un rein ou que tu auras eu grâce à un test sponsor pour un article sur ton blog à paillettes) pour avoir l’air moins boudinée, et ses « copinautes » sont des faux-culs qui pensent en réalité ce que je viens d’écrire.

En gros, sur Facebook, autres réseaux sociaux, blogosphère girly, on se croirait au Pays des Bisounours. Humhum…………. NOT REALLY…..

Pas vraiment parce que la VRAIE VIE, c’est absolument aux antipodes du « Youpi Tralala ». Quelle fille/femme dit « Youpi Tralala » quand elle se lève le matin et qu’elle ressemble à un bouledogue? Quelle fille/ femme dit « Youpi Tralala » quand son enfant a la gastro? Quelle fille/ femme dit « Youpi Tralala » quand elle s’achète une robe dans la taille au dessus de ce qu’elle pensait, parce qu’à force de manger des « Youpi Bonbons Magiques Qui Piquent de Toutes les Couleurs Youpi Youpi », elle a pris quelques jolis kilos? Quelle fille/femme dit « Youpi Tralala » quand elle reçoit sa facture d’EDF qui va lui exploser son budget du mois? Et en dernier exemple, quelle fille/ femme dit « Youpi Tralala » quand elle a ses règles? PERSONNE!

Bref, non, la VRAIE VIE n’est pas composée de paillettes (parfois un peu tout de même, encore heureux d’ailleurs), elle aurait plutôt tendance à être majoritairement composée de… comment vous dire… un mélange de FAUX-CULISME et D’EMMERDES à répétition? Oui, je pense qu’on peut le voir comme ça!

En image, ce faux-culisme et ces emmerdes à répétition ne donnent pas réellement un Bisounours, ni une pluie de paillettes ou la Belle Aurore avec son carrosse, malheureusement, sinon, que la VRAIE VIE serait belle, douce et agréable! Non la VRAIE VIE, c’est plutôt ça ↓

chucky

 2/ ** BLAIREAULAND ou LE MONDE DEVENU FOU! **

Blaireauland ou Monde devenu fou: Késako? Disons que dans mon Blaireauland, il y a pas mal de sujets, personnes, thèmes et choses diverses et variées. Aussi pour ne pas faire un article fleuve sur mon Blaireauland, voici quelques exemples de « Je suis un gros blaireau ou un fou allié »:

  • Je lis un article qui explique que dans certains Tribunaux de Commerce, lorsque l’on juge un ex-chef d’entreprise en liquidation judiciaire, il a été prévu un dispositif d’accompagnement psychologique si l’ex-chef d’entreprise en question est « diagnostiqué » dépressif et surtout au bord du suicide. Ceci étant, ce dispositif psychologique que l’on met à sa disposition n’allège aucunement sa/ses dettes. Le lambda dira: « ah c’est bien quand même, au moins, les pauvres ex-chefs d’entreprise qui ont tout perdu reçoivent un soutien psychologique vu leur souffrance morale » => BLAIREAU! NON, cela veut juste dire que le pauvre ex-chef d’entreprise va tout de même devoir payer TOUTE SA DETTE car pas d’allègement pour autant et surtout que les magistrats et autres acteurs de sa liquidation judiciaire se protègent de toute attaque de la famille de cet ex-chef d’entreprise s’il finit par se pendre car on lui aura tout de même pourtant proposé de bénéficier d’un dispositif psychologique! En gros ce dispositif est fait pour se décharger de toute responsabilité si l’ex-chef d’entreprise jugé au Tribunal de Commerce se suicide car désespéré mais il n’est pas fait pour alléger ses souffrances donc une partie de ses dettes!
  • Je suis en voiture, je me fais quasi coincer par une superbe voiture allemande noire au feu rouge. Cette superbe voiture allemande noire ayant les fenêtres ouvertes, j’entends une musique à me faire saigner les tympans. Pour couronner le tout, au volant, se trouve (allez, je vais être gentille) un jeune  homme des cités défavorisées, et il fait le beau, vous savez, comme le paon quand il fait la roue lorsqu’il veut impressionner la femelle ou comme le chat mâle qui pisse partout pour marquer son territoire! BLAIREAU et en plus DEALER!
  • Je regarde les informations télévisées et OH HORREUR pour la 3ème fois je vois que des otages qui n’ont rien demandé à personne si ce n’est qu’au pire de faire leur travail de journaliste ou de guide de haute montagne, se font décapiter en direct, filmés comme de vulgaires animaux, par des Islamistes Djihadistes radicaux. Là nous ne sommes plus à Blaireauland, nous sommes à « Evil Dead Monde devenu fou » et il faut éradiquer ces BARBARES sans plus attendre!
  • Je regarde encore les informations télévisées et presque plusieurs fois par semaine, je vois qu’une mère, des parents, ont torturé, tué, leur(s) propre(s)s enfant(s). Là encore, ce n’est même plus Blaireauland, c’est Le Monde devenu fou et ces BARBARES qui ne méritent même pas le nom de « parents » doivent payer le plus haut prix pour leurs actes sans nom!
  • Je me laisse tenter à parcourir vaguement certains réseaux sociaux (Facebook en l’occurence) et que vois-je? Une vidéo d’une jeune fille handicapée se faire agresser gratuitement par une troupe de (pardonnez-moi l’expression) grosses vaches qui se la jouent Ziva (non pas Diva) et le pire c’est que ça les amuse! Alors là, Je ne dis ni Blaireau, Ni Monde de Fou, je dis juste ►

Tout cela pour résumer que j’en ai marre de ce monde surréaliste soit composé de mythomanes du web s’inventant une Youpi Tralala Vie de Rêve et leurs lèche-culs qui les accompagnent. J’en ai marre de cette violence. J’en ai marre des faux-semblants, j’en ai marre des discours moralisateurs de certains dirigeants tandis que Mr Thomas Thévenoud n’aura pas payé ses impôts et autres factures pendant des années ou que Mr Maceron traite les salariées de la société Gad « d’illettrées »! J’en ai marre de me dire que mes enfants vont voir notre monde évoluer vers un futur cauchemardesque si la tendance ne s’inverse pas.

En fait, à y réfléchir, et bien, sans les Blogs Youpi Tralala, sans Facebook et autres réseaux sociaux, sans ces pauvres jeunes hommes des quartiers défavorisés qui se sont multipliés comme des Gremlins et inondent nos villes de cannabis, cocaïne et autres drogues sans aucune foi ni loi, sans ces islamistes radicaux, sans ces parents qui n’auraient jamais dû l’être, sans ces cols blancs qui prennent les citoyens pour des moins que rien ↓

cyprien c etait mieux avant

** Ce monde dans lequel je suis malheureusement obligée d’évoluer, qu’il soit sur la toile ou dans les rue ne me convient pas! Mais que faire?…. Qui trouve est généreusement invité à me le dire…**

Avec mes excuses pour ce langage hautement châtié contenu dans cet article mais comment dire autrement que l’on en a marre de l’horreur et des faux semblants et que tout ce que je souhaiterais c’est juste un monde SIMPLE, RESPECTUEUX, EN ORDRE et surtout qui tourne ROND.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand le consommACTEUR va trop loin #2: Instagram et social network la suite

Dans mon article précédent j’abordais déjà les dérives du consommacteur au travers d’un exemple pris sur Facebook, ce réseau social qui pour les entreprises, abstraction faite d’être chronophage (et de surcroît bâti sur une pure duperie de Mr Zuckerberg, car il aura tout de même fait cavalier seul pour monter Facebook en 2004 alors qu’à la base ce projet était le projet commun à deux amis. Mais le pauvre ami en question s’est lâchement et perfidement fait berner et La Silicon Valley est devenue pour lui une simple vallée en silicone pour Playmobil), peut être source de bien des ennuis et de litiges.

Je me suis arrêtée à l’analyse de Facebook et donc du comportement des concommacteurs sur ce réseau social, je reprends aujourd’hui avec les 2 précédemment énoncés soit INSTAGRAM et PINTEREST, enfin, le tout me mènera à ma vision/conclusion bien précise de ce qui aura amené le consommateur à se transformer ainsi en consommacteur ultra exigeant et parfois ultra agressif (Zalando, Sarenza, Carrefour, Leclerc, Auchan, et autres GMS et gros pontes du web, vous en êtes la cause, au même titre que les réseaux sociaux et que les décisions gouvernementales pour la protection du consommateur, décisions toujours plus contraignantes pour le vendeur, mais ça, l’Etat s’en fiche comme de l’an 40).

CONSOMMACTEUR

 

2/ INSTAGRAM: Si l’on reprend ma cartographie précédente, que je vous remets à nouveau au cas où, voici donc d’après les spécialistes, ce qu’une société peut attendre d’Instragram (qui appartient à Facebook cela dit en passant).

cartographie-medias-sociaux-2014-e1397540581686

Concernant le SEO, Instagram obtient donc un ROUGE, soit n’est d’aucune utilité pour le référencement de votre site. Concernant la e-réputation, il obtient un point VERT, donc peut s’avérer utile pour celui-ci. Concernant la relation avec le consommacteur, il obtient un point ROUGE: « PAF DANS TA FACE DE POULPE POUR UNE FOIS LE CONSOMMATEUR, INSTAGRAM ne te demande pas ton avis!«  => Pour être plus claire, Intagram n’est pas pertinent pour obtenir une relation proche avec ses prospects et clients donc inutile d’attendre d’Instagram quelconque visite de votre site web et encore moins un bon taux de conversion. Enfin, concernant la génération de trafic, avec ce dernier point ROUGE, nous revenons sur ce que je viens d’écrire: Instragram ne vous drainera pas de trafic sur votre site (mon Analytics* me l’a même confirmé! / *Analytics = outils pour avoir une visibilité sur les statistiques et performances d’un site web). ► Conclusion des performances d’Instagram: heu… comment vous le dire en restant polie…………. pour une société, INSTAGRAM est une GIGA DAUBE. Fuyez sauf si vous adorez perdre votre temps à prendre vos produits en les mettant en scène sur de jolies photos, et complètement à proscrire pour une société au régime BNC.

► ANECDOTE: Il y a quelques jours, voici ce qui m’a interpellée sur Instagram: une jeune fille âgée de 21 ans se faisait carrément insulter y compris avec des propos très très durs à encaisser. J’en déduis donc que tous les réseaux sociaux qui permettent l’échange soit les commentaires sont DANGEREUX car ils ouvrent une porte vers l’attaque, la méchanceté gratuite cachée derrière un écran, une porte vers le mal que l’on peut faire à autrui. Mais pourquoi m’étonnerais-je puisque Facebook et Instagram ont le même propriétaire!

pinterest

3/ PINTEREST: Toujours d’après cette même cartographie, concernant le SEO, Pinterest est en demi-teinte. Personnellement, je pense que vu que c’est l’un des réseaux sociaux les plus émergents actuellement et en forte progression, Pinterest n’est donc à ne pas négliger si vous exercez sur le web en e-commerce BIC car totalement inadapté pour les BNC. Concernant la e-réputation, il obtient un DOUBLE VERT, aussi, foncez si vous souhaitez construire ou renforcer votre e-réputation au travers d’un réseau social. Seul bémol, Pinterest demeure un réseau social encore trop peu utilisé par les français, aussi, il faut juste être patient, ils y arriveront tôt ou tard, en souhaitant d’ailleurs que le français délaisse FacePlouc pour Pinterest. Concernant la relation avec le consommacteur, FEU ROUGE, normal, Pinterest n’est pas fait pour que le lambda du coin vienne commenter vos Pins* (*images) et c’est TANT MIEUX! Au moins ça vous évite de lire des commentaires crétins, vides, ou au contraire « je sais tout, j’ai tout vu, j’ai tout fait », voir pire, comme je l’ai vécu des commentaires diffamatoires, acerbes, insultants, menaçants et j’en passe…. Enfin, concernant la génération de trafic, une fois encore DOUBLE VERT, donc soyez présents sur Pinterest car qui dit trafic, dit 2 choses: A/ Trafic qui peut être transformé donc CA, et B/ Trafic = Google se dit que si votre site/ e-commerce est visité, c’est qu’il doit être intéressant, donc il vient crawler* celui-ci (*parcourir, enfin les robots Google viennent le parcourir) et ceci est bénéfique pour votre SEO (référencement).

Moralité, entre Facebook, Instagram et Pinterest, d’un point de vue de chef d’entreprise exerçant sur le web, Pinterest me semble le réseau social qui vous sera le plus utile une fois que tout le monde, sauf les Facebookiens au QI d’un poulpe, aura compris qu’il faut fuir Facebook.

CONCLUSION: Pourquoi est-ce que je dis que le consommACTEUR va trop loin?

=> C’est parce qu’au travers des publicités télévisées des mastodontes comme Sarenza ou Zalando qui prônent l’envoi gratuit + le retour gratuit+ 100 jours pour réfléchir et renvoyer le produit pour se faire rembourser, entre les réseaux sociaux qui ouvrent la porte aux commentaires donc la porte à tout, dont la fameuse toute puissance du consommateur, qui en raison des sollicitations au travers de ces réseaux sociaux appelant aux commentaires, tout ceci combiné aura abouti au triste fait que le consommateur s’est transformé en ACTEUR réel et partie intégrante du système de consommation ainsi que du cycle de vie d’un produit/ d’une société/ d’une entreprise. Par ailleurs, les lois gouvernementales renforçant sans cesse la protection du consommateur ont provoqué un sentiment de toute puissance de celui-ci, n’hésitant donc plus une seconde au moindre « pépin », même si minime, à faire appel à ces organismes tels UFC, 60 Millions de Consommateurs, et notre fameuse DGCCRF! Donc non comptant d’être devenu ACTEUR du système de consommation et de votre propre société, le consommateur est également devenu PROCEDURIER (si vous avez manqué la procédure qu’une consommatrice de mon e-commerce a engagé à mon encontre au Tribunal de Proximité de son département, c’est par ici)

touche pas a mon pas de porte

► MORALITE: Qui se dévouera un jour pour botter les fesses de ces CONSOMMACTEURS qui pourrissent la vie des sociétés en usant et abusant de leur haut pouvoir de consommation tandis que, non-sens, la consommation est en berne.! Moi je veux bien recadrer tous ces fuyards du web qui se permettent de vous parasiter dans votre travail d’entrepreneur e-commerce, car dans un magasin physique, bien que cette tendance à vouloir user de son haut pouvoir s’y étende déjà, rares sont les clients/ consommacteurs qui oseraient dire en face ce qu’ils écrivent cachés derrière leur écran. Consommacteurs, ne l’oubliez pas, que vous soyez sur la toile ou en magasin, lorsque vous cliquez sur « entrer » sur nos sites e-commerce ou poussez la porte de notre boutique, vous êtes CHEZ NOUS et chez NOUS, ce n’est pas CHEZ VOUS!

Chefs d’entreprise: Erreurs à éviter, Conseils #1 mais possiblement un autre sujet…

La suite au prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !