Après le dépôt de bilan, bilan d’ex-chef d’entreprise #Analyse

L’année 2014 va bientôt s’achever et depuis plusieurs jours, lorsque je réfléchis à cette année écoulée, je me dis que je reviens réellement de parmi les morts et c’est peu de le dire… En effet, une étude récente a soulevé un taux que j’estime plus qu’alarmant, celui d’un suicide de dirigeant d’entreprise tous les 2 jours et pourtant, cette étude ne fait pas la « UNE » des informations télévisées, quelle triste constatation…

Depuis une année, j’aurai enchaîné souffrance de chef d’entreprise, dépôt de bilan, mésaventures avec le RSI qui m’aura remercié de mes bons et loyaux services de dirigeant pendant 5 années par une régularisation de mes cotisations de l’an passé (et pas une petite régularisation!), continuité de mes désagréables correspondances avec la DGCCRF, et enfin, une dépression sévère qui aura bien failli me coûter la vie. Purée que c’est tout de même étrange de parvenir enfin à regarder en arrière et de se dire que l’on a été comme dans un film de Quentin Tarentino bien barré du cerveau sans que l’on ai rien demandé et que ce film est, je l’espère de tout coeur, enfin terminé. Il le sera réellement lorsque mon échéancier de régularisation de cotisations N-1 RSI sera bouclé, et que mon dossier avec cette chère inspectrice (saloperie serait plus adapté) de la DGCCRF sera clos une bonne fois pour toutes…

Que de points de suspensions dans ces quelques lignes précédentes, cela en dit long sur ma perplexité vis à vis de 2014 écoulé, et sur cette alarmante situation qui touche de plein fouet les chefs d’entreprise actuels.

Il est une question tout de même qui me taraude: Pourquoi de plus en plus de chefs d’entreprise finissent-ils par se faire sauter la tête? Et surtout pourquoi personne ne fait rien pour endiguer cette montée en puissance de suicides? Bonnes questions auxquelles j’ai la réponse pour la première mais pour lesquelles je n’ai pas la réponse pour la seconde.

Evidemment que les chefs d’entreprise français sont de plus destinés à finir entre 4 planches après avoir tiré leur révérence volontairement lorsque l’on voit ce que le Pingouin a planté comme MERDE en France! Bien que Manuel Valls prône que son gouvernement « is Pro Business », il faut juste ouvrir les yeux sur le fait que NON, le gouvernement Valls/Pingouin est juste « Pro Dépôt de Bilan et Pro Liquidation Judiciaire des entreprises françaises » en raison des multiples freins, non-sens, incompétences diverses et variées des services administratifs avec le RSI en tête de ces incompétences, des taxes et sur-taxes, bref, d’un tout qui provoque un tourbillon extrêmement nocif pour tout chef d’entreprise qui se respecte.

Il est quasi improbable qu’un être humain ne finisse pas par disjoncter totalement lorsque l’on supporte ce que supportent les chefs d’entreprise actuels! Pour ma part, entre l’extrême fatigue des heures passées à m’acharner au travail (heures impossibles à chiffrer), les soucis liés aux charges et diverses taxes à payer, les soucis liés à motiver mes troupes, les soucis liés au parasitisme des administrations qui vous font tourner en rond et dépenser du temps et de l’argent à vous justifier, la perspective de la perte de ma société puis la perte de celle-ci, si je suis encore vivante, c’est non pas grâce à une cellule de crise mise en place par le gouvernement pour soutenir les chefs d’entreprise en souffrance et en détresse totale (oh non, le gouvernement n’aura rien fait pour m’éviter le burn-out ni l’envie de ne plus jamais me réveiller pour fuir mon monde devenu un enfer de chef d’entreprise puis d’ex-chef d’entreprise), c’est grâce au soutien de mes proches qui ne m’ont pas lâché une seule journée ou même demi-journée toute seule sachant que si je me retrouvais sans personne pour veiller sur moi et me surveiller, c’était certain, je me serais fait sauter la tête.

suicide des patrons

Si j’avais à adresser quelques lignes à tous les chefs d’entreprise, dirigeants de société en France qui se battent comme des lions pour survivre, sauvegarder leurs emplois, éviter la faillite coûte que coûte, voici ce que j’écrirais:

« Chefs d’entreprise et dirigeants de France, tenez-bon car vous êtes le coeur de l’économie bien que votre gouvernement n’ait de cesse de toujours vous appuyer sur la tête. Vous êtes le cerveau de ce corps appelé EMPLOIS, et sans cerveau, le corps ne devient qu’enveloppe dépourvue de toute réaction et action. Certes vous êtes le dindon de la farce, la vache à lait de l’Etat, le souffre douleur des administrations comme le SIE, le RSI (qui me dégoûte encore plus depuis que j’ai regardé l’émission sur ces centres d’appels qui traitent les dirigeants comme de la merde), l’URSSAF et j’en passe. Cependant sans vous l’Etat français ne se résume qu’à être un blaireau monumental qui distribue des aides à ceux qui n’en n’ont pas forcément besoin. Fédérez-vous pour ne plus subir tant de pressions, contraintes, incohérences et aspirer à retrouver une économie et une consommation dignes de ce nom! Fédérez-vous pour rendre la monnaie de sa pièce au RSI qui vous pourrit la vie et vous réclame sans cesse des appels à cotisations et/ou régularisations de cotisations tout droit sorties du chapeau tel un mauvais tour de magie. Dites stop au Pingouin avant 2017 pour que la France cesse de s’enfoncer et vous avec. Bref, puisque vous êtes le cerveau de ce corps appelé EMPLOIS, faites travailler ce cerveau en vous unissant car seuls chacun dans notre coin nous ne pouvons et vous ne pouvez pas faire grand-chose. Courage et surtout ne vous laissez jamais aspirer par le tourbillon d’un burn-out car ce tourbillon est bien trop dangereux et dévastateur! Soyez fiers de vous et de vos accomplis, vous le pouvez et vous le méritez. Je souhaite à tous, encore un beau chemin sur les routes de l’entrepreneuriat et de la direction, ainsi qu’une longue vie pérenne à vos entreprises. »

Petite dédicace aparté également aux parasites des réseaux sociaux qui sont tout aussi nocifs pour nous, chefs d’entreprise: Que Facebook décline tant, que vous vous sentiez à votre tour enfin bien seuls et que votre fausse toute puissance sur la toile cesse enfin pour que vos tristes petites vies de peureux minables reviennent à ce qu’elles auraient toujours dû être sans ce Facebook parasite (d’ailleurs qu’elle idée saugrenue de baptiser des personnes dans nos contacts des « amis », un ami ce n’est pas un inconnu ou presque derrière son clavier). A vous parasites Facebookiens et bloguesques, je ne vous souhaite pas tout le meilleur pour l’année 2015 à venir dès demain, loin de là, je vous dédaigne telle une crotte de chien que l’on évite sur le trottoir pour ne pas salir ses Louboutin (bien que je n’en aie pas).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un bon patron/ manager, c’est quoi finalement? #Conseils

Être un bon manager, qu’est-ce que ça peut bien représenter si l’on prend le temps de se poser la question? Car c’est bien connu, on ne peut pas plaire à tout le monde, de surcroît si l’on manage une équipe hétéroclite composée d’hommes et de femmes, de différentes cultures, croyances et pire encore si l’on est un manager FEMME qui gère des femmes.

De piètres managers/ patrons, j’en ai croisé et bien qu’à cette époque je n’avais pas encore l’expérience d’être moi-même chef d’entreprise, je voyais déjà ce qui n’allait pas dans leur façon de manager.

Il est une règle d’or que bien des managers oublient: « Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse »! Comment voulez-vous que votre équipe vous suive si vous leur manquez de respect au quotidien par exemple? C’est cause perdue. Pour rassembler et fédérer une équipe, pour obtenir de chacun des membres de celle-ci le meilleur de soi-même, en tant que manager/ chef d’entreprise, vous vous devez de faire preuve d‘intelligence émotionnelle.

intelligence émotionnelle du chef d'entreprise manager

INTELLIGENCE EMOTIONNELLE – Mon point de vue, mes conseils

L’intelligence émotionnelle si l’on veut résumer avec très peu de mots cette notion, est la capacité à détecter les émotions (pas les sentiments) de votre entourage professionnel ainsi qu’à interpréter vos propres émotions pour pouvoir obtenir de ces émotions issues des 2 parties, l’optimisation professionnelle.

Auquel cas ma phrase ne soit pas d’une clarté évidente, je veux dire par là qu’un bon manager sait maîtriser ses émotions, les interpréter, capter celles de ses collaborateurs et même anticiper celles-ci pour atteindre un but: ce qu’il y a de meilleur pour l’entreprise.

J’ai eu un patron qui, à titre d’exemple, me disait bonjour un matin sur deux selon son humeur, ne savait absolument pas canaliser ses émotions car il pouvait piquer des colères noires pour trois fois rien, et dénigrait, dès qu’il en avait l’occasion, certains de ses employés dès qu’ils avaient le dos tournés, mais en ma présence. Comment voulez-vous que de mon côté, j’éprouve l’envie de m’investir pour ce patron irrespectueux, colérique, et méprisant? Impossible!

Un bon manager sait également interpréter les expressions non-verbales de ses collaborateurs afin d’en faire sa force pour comprendre ce qui se passe dans la tête de ceux-ci et donc anticiper tout ce qui pourrait nuire au bon fonctionnement de son équipe, au bon message qu’il souhaite faire passer, bref, au bon résultat de son entreprise.

En gros, si vous voulez bien manager votre équipe, vous devez rentrer dans la tête de chacun des membres de cette équipe, vous devez observer rapidement et analyser tout aussi rapidement toutes les expressions non-verbales (donc les postures, tics, rictus, expressions du visage, mouvements particuliers de la tête dans un contexte précis, ou des mains etc etc…) de chacun des membres de cette équipe pour faire de cette combinaison émotionnelle, caractérielle donc psychologique et de postures donc d’attitudes corporelles, votre ciment vers le succès. Cependant, vous ne devez pas vous oublier vous même dans ce schéma. Aussi, prenez le temps de vous analyser vous-même afin de montrer l’exemple et que de ce bon exemple en ressorte un effet positif de mimétisme.

Soyez à l’écoute, posez cependant vos règles sinon ce sera la porte ouverte à toutes les fenêtres, soyez psychologue, soyez altruiste tout en ne perdant pas votre objectif car vous n’êtes pas manager ou chef d’entreprise pour faire dans le social ou la psychologie/psychothérapie, NON, votre objectif est tout autre: il est purement économique.

Hurler sur vos collaborateurs n’apportera rien de bon si ce n’est de soulager votre propre colère. J’ai hurlé parfois lorsque j’étais chef d’entreprise car j’ai du mal à garder mon sang-froid face à la connerie humaine à l’état pur. Mais à y réfléchir, n’aurai-je pas plutôt mieux fait de prendre le temps de canaliser mes émotions soit l’agacement, puis l’agacement devenu colère, et donc le volcanisme de ma réaction dont je connaissais les conséquences et d’ailleurs dont les conséquences m’arrangeaient sur l’instant T? Je ne sais pas, car parfois il est très dur de garder son sang-froid face à la pure connerie. Désolée pour cette expression de « pure connerie » mais la vente directe met vos nerfs à rude épreuve, croyez-moi….

Tout ce que je sais, c’est que malgré mes quelques pertes de sang-froid donc mes colères, je pense avoir cette capacité, et de surcroît encore plus maintenant que j’ai pris le temps de me remettre longuement en question et de faire une introspection posée de ce que je suis, à maîtriser une certaine intelligence émotionnelle. Ceci étant, ce n’est pas pour autant que j’ai quelconque perspective de manager prochainement.

intelligence émotionnelle

Pour résumer cet article avec des mots forts simplistes mais percutants: Evitez de vous comporter comme un gros con si vous voulez que l’on vous suive et que chacun collabore à la réussite de votre société ou de celle que vous managez.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Calife à la place du Calife: un danger pour tout chef d’entreprise mais pas que…

Je viens de repenser que j’avais au sein de mes proches collaboratrices en vente directe, l’une d’elle qui me faisait penser à Iznogoud car je sentais qu’elle voulait (et je n’étais visiblement à l’époque pas la seule à le penser), être: « Calife à la place du Calife ».

Pour résumer, son comportement était à mes yeux et mon égard, un mélange de « je te fais le coup du serpent dans Moogli », et « je veux être autant écoutée que toi, voir même écoutée à ta place par ton réseau » ► d’où mon Calife à la place du Calife et mon Iznogoud.

Je pense que tout chef d’entreprise ayant un fort proche collaborateur, un bras droit dirons-nous, a ou aura un jour à ressentir cela. Ce sentiment que l’on vous brosse dans le sens du poil mais que parallèlement à ce brossage, en réalité, on ne veut pas forcément QUE votre bien au travail… Au contraire, on veut votre place tout au moins la reconnaissance liée à celle-ci.

Il est une chose que je déteste, c’est que l’on tente de pénétrer dans ma tête pour y chercher une éventuelle faille lorsque je suis dans le cadre de l’exercice de mes fonctions (en l’occurrence de surcroît lorsque j’avais ma société). Par ailleurs, rentrer dans ma tête n’est pas forcément une bonne chose en soi si l’on y parvient car maintenant, elle est légèrement voir même fortement atteinte, et auparavant, si l’on y était parvenu, la complexité de ce qui se passait dedans n’aurait pas été de tout repos pour le lambda: complexité liée à mes responsabilités de chef d’entreprise, de mère, et de femme. Par contre, je ne peux pas nier que je me plaîs à rentrer dans la tête des autres ne serait-ce que par jeu. Je sais, c’est mal 😉

A y réfléchir on en revient un peu à ce dont je parlais dans un article précédent en faisant allusion aux 7 péchés capitaux dont l’envie, et comme l’humain a une fâcheuse tendance à l’envie, la méchanceté, voir même la cruauté, il est assez logique que dès que nous sommes « en haut de », « à la tête de », nous nous exposions à un Iznogoud caché derrière son sourire mielleux.

CONCLUSION: Chefs d’entreprise, ou futurs chefs d’entreprise, restez toujours sur vos gardes car, tôt ou tard, vous croiserez sans doute votre Iznogoud à vous..

iznogoud

Et comme je ne cache absolument pas que je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout pro-PS mais une pro-Sarkozy, cela me fait « tilter » que nous avons actuellement en France, un Iznogoud fort médiatisé, le plus fourbe des Iznogoud avec son mou de Calife: Manuel Valls.

Je sais, d’un sujet entrepreneurial je dévie sur un sujet politique mais au final c’est exactement pareil. Le Pingouin est le chef d’entreprise, le dirigeant de la société et Iznogoud Valls son Assistant de Direction, puisque 1er Ministre ► CQFD qu’il n’y a pas qu’un chef d’entreprise qui puisse être exposé à cette célèbre phrase: « Je veux être Calife à la place du Calife! ». En plus je leur trouve une ressemblance certaine à ces 2 là: Manuel Valls et Iznogoud. Quand j’étais petite, Iznogoud me fichait la trouille avec son air de psychopathe, et bien là j’admets que sur cette photo, franchement, il ne donne pas envie Mr Valls ↓

manuel-valls

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tout fier, Pôle Emploi propose 210.055 offres d’emploi.. Oui mais il y a petit hic!

Tout est dans le titre, à ce jour où j’écris, Pôle Emploi affiche fièrement ses 210.055 offres d’emploi. Bien! Mais NON PAS BIEN! Si vous faites un simple calcul: en Août 2014 les chiffres parlaient d’eux-même, il y avait plus de 3.413.300 demandeurs d’emploi soit 1 emploi possible pour 16 personnes environ. Et encore, selon les corps de métiers, vous n’êtes pas 16 sur la même offre car il y a des offres tellement spécialisées qui requièrent un réel savoir-faire, une réelle formation très particulière, que sur ces offres-ci, vous êtes moins de 16, mais pour les plus généralistes, il ne faut pas se leurrer, c’est la foire au CV, la jungle!

** Rien qu’à regarder ce diagramme, on en a presque envie de pleurer, se rouler par terre, quitter la France aussi pourquoi pas? **

chomage en France

► Pas d’emploi, POURQUOI?

Pourquoi n’y-a-t-il pas d’emploi d’ailleurs? Bonne question non?

Il n’y a pas d’emploi car il y a quasi autant de créations d’entreprise que de fermetures. Il n’y a pas d’emploi car (et j’en ai fait le triste test), vous répondez à une annonce et dans les minutes qui suivent vous recevez un mail comme quoi NON, on ne retient pas votre candidature…. Heu comment font-ils pour étudier une candidature quasi en mail auto-reply? ► FAUSSE ANNONCE d’emploi donc pas d’emploi dans le cas présent.

Il n’y a pas d’emploi car dorénavant, il faut pile rentrer dans le moule du poste proposé, qu’il soit en intérim, CDD, CDI (là on relève du miracle!). Trop qualifié pour le poste: recalé! Pas assez qualifié pour le poste: recalé aussi! Vous habitez trop loin, avant même que l’on vous laisse vous expliquer que non, cela n’est pas grave que de faire un certain trajet pour aller travailler car vous VOULEZ TRAVAILLER: recalé une fois de plus!

Il n’y a pas d’emploi car le système français assomme les sociétés de charges sur salaires, aussi comment embaucher alors que vous peinez déjà à payer URSSAF, CFE, TVA, RSI, et autres taxes diverses et variées?! Tant qu’un salarié ne coûtera pas quasi le double de son salaire à son employeur en raison des charges patronales, il n’y aura pas d’emploi.

Tant que le système de consommation demeurera aussi plat qu’il l’est déjà depuis un bon laps de temps, il n’y aura pas d’emploi, il y aura même de plus en plus de fermetures donc de licenciements…

Tant que le Pingouin ne se bougera pas réellement les neurones pour parer à ce marasme économique, il n’y aura pas d’emploi. Bref, de nos jours, avoir un emploi revient quasi à être privilégié et même s’il est « merdique », il faut s’y accrocher comme une moule à son rocher, c’est triste mais vrai. Ensuite, créer un emploi pour un chef d’entreprise/ société, revient à prendre des risques, il ne faut pas l’oublier! Je parle en connaissance de cause.

Vous êtes chef d’entreprise, vous embauchez un ou plusieurs salarié(e)s, ceci implique que vous vous devez de faire monter votre CA pour pouvoir payer les salaires de vos employé(e)s car vous êtes responsables d’eux (et une responsabilité/ un souci de chef d’entreprise de plus!). Par ailleurs, la mentalité française fait que, on ne sait pourquoi, le salarié a beaucoup plus tendance à avoir recours à l’arrêt maladie que l’indépendant. Le trou de la Sécu donc CPAM ça vous parle? Car paradoxalement le RSI n’est pas du tout déficitaire lui: logique, un indépendant, même malade, continue d’aller travailler.

Créer un ou des emplois pour un chef d’entreprise revient donc à s’exposer à certains risques fondés: le risque de voir ses charges exploser, le risque de ne pas pouvoir payer ses salariés comme il l’avait prévu lors de/des embauches selon l’évolution de son activité, le risque de devoir affronter de l’absentéisme, pire encore s’il y a un CE et/ou un syndicat: affronter de la grogne, de la résistance à une prise de décision et de mesures, une grève (Pas vrai Air France? 😀 ). Et comme le contexte économique dans lequel les sociétés françaises évoluent actuellement, la prise de risque n’est guère à l’ordre du jour, au contraire, tous les chefs d’entreprise que je côtoie font très attention à leurs charges et tentent tous de les réduire au plus bas, donc qui dit réduction des charges fixes dit pas d’embauche.

Bien que je sois une femme, donc que je sois passée par la maternité, créer un emploi / un poste occupé par une femme, c’est également s’exposer à un congé maternité, pire encore un congé maternité anticipé avec un arrêt pour grossesse pathologique et succédé par un congé parental = le MUST HAVE du chef d’entreprise qui embauche: « Et voilà, il va falloir que je recrute pour remplacer mon employée et surtout que cette remplaçante soit au plus vite opérationnelle ».

Tout cela mène donc bien à un cercle vicieux, et c’est peu de le dire qu’il est très vicieux ce cercle, car nous sommes réellement en train de tous tourner en rond sans que personne ne nous apporte la solution, que l’on soit chef d’entreprise ou demandeur d’emploi. Donc on fait quoi? On attend 2017 sans nos dents?

On se met auto-entrepreneur histoire de se créer son propre emploi (et on survit tant bien que mal avant de mettre la clé sous la porte au bout de maximum 18 mois?)

Chefs d’entreprise, tentez d’embaucher des salariés en cessant de payer vos charges patronales => là vous allez vous faire taper sur les doigts par notre cher Etat français racketteur!

♪ Travailler c’est trop dur (car pas d’emploi), et voler c’est pas beau. D’mander la charité, c’est quéqu’ chose j’peux pas faire (dit la chanson) ♪♫

rasta surprise

LA SOLUTION: Ne pas travailler, ne pas voler, ne pas faire la charité, mais se lancer dans la RASTA SURPRISE, WHY NOT? (I’m joking, vous serez bien gentils Services des Stupéfiants de prendre cette phrase au 2ème degré ok, j’ai assez d’ennuis au quotidien, merci bien, vous êtes bien aimables!)

 Rendez-vous sur Hellocoton !

 

L’ambition c’est tabou, on en viendra tous à bout!

En France, contrairement aux Etats-Unis par exemple, lorsque vous ne cachez pas que vous avez une certaine ambition, pire encore lorsque vous réussissez professionnellement, c’est étrangement mal perçu. En France, lorsque vous êtes un chef d’entreprise, de surcroît une femme chef d’entreprise ou tout simplement ambitieux et le summum du pire pour la mentalité française de base, une femme ambitieuse, c’est MAL! Au lieu de vous voir félicitée pour votre ambition, votre réussite, on vous déteste: je parle en connaissance de cause.

A l’inverse, aux USA, on vous dira: « GOOD JOB! GREAT! » (Bon travail! Génial!). Allez comprendre pourquoi cette différence de mentalité et de comportement….pffft, bonne colle…

Qu’y a-t-il de si mal à avoir de l’ambition? De surcroît, il y a plusieurs formes d’ambition. L’ambition pour soi, par égo, et l’ambition pour soi mais aussi pour autrui, c’est à dire le fait d’entraîner dans le chemin de sa propre ambition celles et ceux avec qui vous allez travailler. Je suis de celles et ceux qui ont cette forme d’ambition: l’ambition altruiste. Je n’ai pas d’égo, je m’en fiche même comme de l’an 40 de mon égo car je n’oublie pas d’où je viens, les valeurs qui m’ont été transmises au travers de mon éducation et revendique même haut et fort que: « OUI, je viens d’un milieu extrêmement SIMPLE, ce qui n’empêche en rien que OUI, je suis une femme avec de l’ambition » (tout au moins je l’étais car pour le moment je suis malheureusement et contre mon gré, en mode « PAUSE »).

Si le monde n’était pas composé d’une proportion d’êtres ambitieux, le monde ne serait qu’un vaste néant. Il n’y aurait ni politiciens, ni industries, ni holdings et autres gros groupes financiers, et à titre d’exemple, même pas de PC, de Mac, d’internet etc etc.. car sans Bill Gates et Paul Allen (Microsoft), Steve Jobs (Apple), Larry Page et Sergueï Brin (Google), il n’y aurait donc pas tout ce dont la plupart de nous tous ne pouvons plus nous passer au quotidien. Aussi, le monde a besoin d’ambition et d’ambitieux, je viens de vous le prouver au travers de ces quelques exemples clés.

ambition

Mon AMBITION « à moi »:

Voici comment je définirais ma propre ambition, mon point de vue sur elle et son approche, son cheminement, ses aboutissants. Tout d’abord, si j’avais à répondre à la question: « Qu’est ce que vous préférez chez vous? » (pas dans votre maison, mais bel et bien chez vous en tant que personne), voici ma réponse: MON CERVEAU.

Pourquoi mon cerveau? car il m’aura permis d’avoir une vision particulière de certains sujets, contextes, et il m’aura donc permis de développer non seulement une certaine créativité, une différence avérée car je suis atypique (ce n’est pas moi qui le dit mais tout ceux qui me côtoient depuis longtemps et connaissent réellement qui je suis et non juste ce que je montre de moi une fois sortie du contexte de mes proches, qu’ils soient des proches familiaux ou proches amicaux, proches collaborateurs professionnels), et enfin de l’ambition. 

J’aime créer, penser à, mettre en place, réfléchir sur, essayer d’anticiper sur, de prévoir que (avant les autres), développer ce que j’ai créé, le modifier car je me lasse très vite si je ne suis pas en phase d’exploration pour optimiser, affiner, perfectionner. J’aime partager ce que j’ai mis en place avec autrui pour leur transmettre ma/mes passions, mes envies, mes objectifs, mes idées qui me viennent parfois sans trop chercher, parfois en réfléchissant plus longtemps. J’aime mener, mais mener entourée toujours dans cette même optique de partage. J’aime gagner de l’argent, OUI, j’aime ça, et j’aime en faire gagner aux autres aussi! Par contre j’aime beaucoup moins l’idée qu’on me prenne cet argent gagné sous forme de taxes, impôts etc etc comme je l’ai déjà exposé, et je déteste farouchement qu’on m’ait descendue comme un gibier atteint de la rage tout cela parce que je suis une femme ambitieuse et j’étais une femme chef d’entreprise qui avait réussi. Bref, je m’égare et passons sur ce sujet car maintenant, je suis totalement prête à assumer 2 choses:

1/ Je suis atteinte d’une maladie qui a pour conséquence de mettre mon ambition de côté, en sommeil sur une durée indéterminée car je ne veux plus entendre parler d’entrepreneuriat pour ma part jusqu’à…… je ne se sais pas: peut-être pour toujours, pour une période de quelques années, l’avenir le dira.

2/ Abstraction faite de cette maladie, je suis et je resterai une personne d’ambition (par contre pas d’ambition par simple égo, non, pas celle-là) et à celles qui m’ont descendue pour cela: « JE VOUS EMMERDE! » Oui oui, je vous emmerde, vous avez bien lu. (Ne soyez pas choqués par certains mots vulgaires, il est scientifiquement prouvé que de dire des gros mots a un effet positif sur notre cerveau. A titre d’exemple, lors d’un test de résistance à la douleur, un sujet obligé de se taire résistera moins longtemps qu’un sujet à qui l’on aura autorisé de proférer des jurons.)

ambition de femme chef d entreprise

=> MORALITE: En France, l’ambition semble être diabolisée, surtout si cette ambition est une ambition féminine. Cette diabolisation est pour moi la simple traduction de la frustration des non-ambitieux par peur et non par choix. On peut choisir de ne pas avoir d’ambition et c’est très bien! Par contre, refouler les ambitieux tout simplement parce que l’on est soi-même trop creux, trop peureux, trop plat, trop fade, C’EST PAS BIEN! D’où le titre de cet article ► L’ambition c’est tabou, mais nous chefs d’entreprise, on en viendra tous à bout! Ambitieux de France, femmes ambitieuses, assumez votre ambition et dites merde à ceux que ça dérange 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chefs d’entreprise en activité: conseils et erreurs à éviter #2

Si vous êtes déjà en activité, cet article est pour vous, chef d’entreprise de taille TPE/PME, surtout si vous exercez sur le web 2.0 (d’ailleurs mes conseils porteront sur ce domaine essentiellement).

Voici en quelques lignes les conseils ainsi que les erreurs à éviter, incluant les BONNES questions à vous poser.

► CONSEILS aux entrepreneurs du web 2.0:

Voici les BONNES QUESTIONS à vous poser si vous exercez en e-commerce que ce soit au régime BNC soit prestation de service, soit BIC donc vente de biens.

aide aux e-commercant

1/ Mon site e-commerce est-il facile de navigation pour l’internaute lambda? Si oui, bravo! Si non, repensez au plus vite à une refonte de votre site pour une ergonomie plus agréable pour vos prospects et clients.

2/ Mon site e-commerce est-il bien référencé? Si oui bravo! Si non, POURQUOI?

► POURQUOI => COMMENT Y REMEDIER ► soit par:

  • L’amélioration considérable de votre SEO (référencement naturel) + SEM (référencement par le marketing web) + SMO (optimisation de votre référencement au travers des médias sociaux). Si votre budget est limité, privilégiez avant tout le SEO. Une simple analyse de votre code source peut révéler bien des défaillances qui sont la cause d’un mauvais référencement. Cette analyse du code source s’avère également très utile pour la veille concurrentielle. Et enfin, ciblez vos mots clés!
  • L’enrichissement de votre site e-commerce en contenu de qualité basé sur la théorie du DOSAGE: Ne pas écrire pour Google seul (il vous pénalisera), Ne pas écrire comme si l’on écrivait une lettre à sa grand-mère (contenu non optimisé pour le SEO). Bref, rédiger pour le web demande une maîtrise entre un rédactionnel compréhensible et agréable pour l’internaute, mais pertinent pour Google. Ceci n’est pas à la portée de tout le monde.
  • L’amélioration considérable de votre référencement au travers de plusieurs approches ->

A/ entre dehors du SEO ci-avant mentionné, par le SEM (mais il faut y allouer un certain budget)

B/ SMO (mais là encore les réseaux sociaux sont à double tranchant donc si vous ne vous y sentez pas à l’aise, faites appel à un community manager)

C/ Travaillez sur votre netlinking mais un netlinking de QUALITE!

D/ Dans la lignée du SMO, établissez avec intelligence et parcimonie des partenariats avec des blogs ciblés, en rapport à votre clientèle cible, mais soyez très rigoureux et surtout restez sur vos gardes avec les blogs car c’est comme dans tout, il y en a des bons, des sérieux, mais BEAUCOUP DE MAUVAIS!

E/ Armez-vous de patience car avoir un site e-commerce bien référencé de se fait pas du jour au lendemain, Google prend dorénavant tellement de choses en compte pour bien vous référencer, y compris vos images, le texte derrière celles-ci etc etc… et SURTOUT surveillez votre ANALYTICS avec la plus grande attention et ne le faites pas une fois tous les 36 du mois sinon cela ne sert à rien!

F/ Dans la continuité de votre analytics, analysez vos sources de trafic, analysez vos mots clés en trafic naturel et n’hésitez pas à changer vos mots clés d’origine selon ce que votre analytics vous montre, analysez votre taux de rebond, votre trafic sur un intervalle temps donné, et en faisant cela avec régularité, vous comprendrez POURQUOI vous avez du pain sur la planche si votre site e-commerce est mal référencé.

G/ Si mes A/ à F/ vous semblent hors de vos champs de compétences, ou simplement hors de portée car trop la tête dans le guidon, Contactez-moi, je me chargerai avec plaisir des A/ à F/ pour vous!

SEO référencement SEM SMO

3/ Quelle image je souhaite que mon site e-commerce reflète? Confiance, modernisme, différence par rapport aux autres sites e-commerce, les 3 à la fois?

Si vous visez la confiance, ayez une charte graphique SOBRE. Si vous visez le modernisme, ayez une charte graphique originale mais sans trop en faire de sorte que votre site ne ressemble pas à un sapin de Noël. Si vous visez la différence: optez pour une charte graphique ludique, décalée mais très ciblée en fonction de votre secteur d’activité (pas de tête de mort même si vous adorez ça sur un site e-commerce vendant des produits pour bébés!)

Si vous visez les 3, la confiance est tout de même à mon humble avis la notion qui prédomine aussi soyez clairs dans vos CGV, clairs dans vos titres, clairs dans vos fiches produits, et surtout installez un module de paiement qui inspire confiance! Non loin que je n’aime pas Paypal, mais un VRAI MODULE BANCAIRE est toujours plus rassurant que Paypal ou Paybox etc etc…

4/ Depuis combien de temps ai-je cette version de mon site? Si depuis 2 bonnes années, pensez à une refonte compatible avec tous les navigateurs, y compris les tablettes ainsi que les smartphones.

5/ Ai-je dans mon site e-commerce prévu quelque chose (pardon pour le mot quelque chose mais je l’emploie volontairement sinon je vous en dis trop) pour « rattraper » les abandons de panier? Si oui, bravo! Si non, pensez-y et parlez-en à votre webmaster!

6/ En combien de clics l’internaute peut-il valider son panier et régler celui-ci? Si pas mal de clics, ERREUR car trop de clics tue le clic donc le CA!

7/Savez-vous déléguer? Car tout vouloir faire soit même est une grosse ERREUR sur le moyen terme!

8/ De nouveau, si les 1/ à 7/ vous paraissent être du chinois, ou hors de votre champ de compétence ou que vous manquez de temps pour ce faire, mais que vous rêveriez de le faire, CONFIEZ-MOI vos 1/ à 7/ (pour le 4/ et le 5/, je laisse votre webmaster prendre le relais).

aide au référencement pour e commerçants

Dérogation spéciale d’une ex-chef d’entreprise #1

La suite au prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !