Le casse-tête de l’auto-entrepreneur qui dépasse le seuil…

Houla, me revoilà……….

Mon dieu que cela faisait longtemps que je n’étais pas venue ici! Sans venir, je n’ai jamais voulu et d’ailleurs je ne supprimerai jamais ce blog car je souhaite que mon témoignage et mon douloureux vécu de chef d’entreprise puisse être lu par l’internaute lambda qui cherche des réponses à ses questions du genre: « Mais pourquoi plus je travaille moins je gagne? » ou « Mais qu’est-ce que j’ai fait comme connerie à vouloir me mettre à mon compte dans ce pays de merde ou tu gagnes vachement plus à ne rien foutre qu’à travailler?!!! WTF! »

Bref, revenons à ce qui me fait revenir écrire ce billet.

Il y a 2 jours, j’ai vu la publication d’un jeune auto-entrepreneur qui cherchait des conseils, solutions pour changer de statut vu qu’il avait dépassé le seuil de CA maximum autorisé pour rester en auto-entreprise.

Plusieurs personnes ont donné leurs avis, conseils, et moi aussi, car je n’ai pas pu m’empêcher, en tant qu’ex-chef d’entreprise et bonne samaritaine que je suis (not really et ça dépend avec qui…).

Me voilà à expliquer les différences principales entre l’EI, l’EIRL, l’EURL, la SARL et SASU / SAS. Passionnant que d’exposer que:

EI: Assujetti TVA, imposé sur le revenu, au RSI

EIRL: plus ou moins la même en couleur et ne sert que si tu dois protéger des biens personnels.

EURL: idem que ci-avant EI mais au régime de l’impôt société et quoiqu’il en soit le RSI te baisera toujours.

SARL: no comment… comme l’EURL avec un Assemblée Générale chiante entre associés à rédiger selon la répartition des parts et donc les droits octroyés à chaque associé selon les statuts de la dite SARL.

SASU/ SAS: je n’ai pas réellement développé car je connais moins mais pas de RSI: URSSAF (ce qui n’est pas mieux de toute façon).

Tableau-comparatif-des-statuts-juridiques

Et le jeune homme de me demander: « Donc au final, quel est le statut le plus avantageux?

Et moi de répondre: « Heu…. laisse moi réfléchir… » —> AUCUN mon pote car dans tous les cas tu as: des charges, des taxes, des rappels de taxes, des nouvelles taxes qui sortent du chapeau, et si tu grapilles d’un côté, l’Etat te le prendra de l’autre donc…. »

Donc… DANS TON CUL LULU!

Certains ont évoqué le portage salarial: il faudra que je me renseigne sur ça juste histoire de mourir moins bête ou si un jour, ne sait-on jamais, me retrouvant de nouveau sans job licenciée économique vu que notre Pays se porte siouper bien, je devrais de nouveau me créer mon propre emploi (Une bonne vieille maison close!)

Voilà voilà donc… Je suis donc toujours aussi amer mais au final toujours aussi réaliste sur ce qui t’attend quand tu te mets à ton compte en FRANCE.

Sur ce, je ne sais pas à quand, donc Tschuß et portez-vous bien si vous passez par ici!

Publicités