RSI et Pôle Emploi: ces nids à perles, entre racket et idiotie

Parlons de deux organismes avec lesquels j’ai un joli lot de vécu d’entrepreneur et surtout une tonne d’anecdotes plus aberrantes les une que les autres: le RSI et Pôle Emploi.

Le RSI, ce cauchemar pour tout entrepreneur affilié au régime TNS* (Travailleurs Non Salariés)

Comme je l’évoquais dans un précédent article avec mon anecdote de multiple carte vitale lorsque je suis passée d’EI à société, je confirme une fois encore avec ce nouvel article que non RSI  ne veut pas dire Régime Social des Indépendants mais bien Ramassis de Sangsues Incompétentes, ou Racket Systématique des Indépendants (au choix).

Outre le fait que le RSI nous suce nous, chefs d’entreprise, jusqu’à la moelle et même plus encore, le RSI nous saigne littéralement à blanc, le RSI c’est ça:

1/ Des appels à cotisation la plupart du temps erronés pour lesquels c’est à vous de justifier que NON, vous ne devez pas la somme demandée.

2/ Des personnels administratifs qui ne sont plus joignables à 11h56 car comme ils finissent à 12h00 tocantes, ils mettent déjà le répondeur en route au minimum à 11h50 histoire d’être bien certains de ne SURTOUT PAS FAIRE ne serait-ce qu’une minute de travail supplémentaire (si l’on peut employer le mot travail le fait de surveiller la pendule à tout bout de champ, et de faire une pause café, puis une pausé thé, puis une pause de pause etc etc…)

3/ Des personnels administratifs à la limite de l’aimable au téléphone si toutefois vous avez un coup de chance inouï que d’arriver à les avoir au téléphone d’ailleurs!

4/ Des personnels administratifs ignorants car lorsque vous entendez une employée du RSI vous demander suite à votre question: » Mais c’est quoi VDI? De quoi me parlez-vous? » ou encore « Ah oui mais non Monsieur X (mon collaborateur comptable), votre cliente doit payer l’intégralité de l’appel ANNUEL de cotisations même si elle a liquidé sa société avant la fin de l’année civile car l’appel étant généré en début d’année, il faut qu’elle paie en fonction du document émis ».

=> Dans le cas de la première énorme (pardon pour ce qui va suivre, ne m’en veuillez pas de ce langage châtié) question monumentalement CONNE de « c’est quoi VDI? » vous vous demandez sérieusement si elle est réellement aussi intelligente qu’une moule ou si en fait elle est de bonne humeur et veut juste vous faire une blague, car travailler au RSI et ne pas connaître le terme VDI c’est comme être boulanger et ne pas connaître la levure.

=> Dans le cas de la réponse donnée à mon collaborateur comptable, là encore pardonnez ce langage châtié: Mais où cette pauvre dame a-t-elle lu une connerie aussi grosse et surtout que fait-elle à travailler au RSI, car moi qui cherche désespérément un emploi, lorsque j’entends ce genre d’idiotie, je me dis…. qu’on marche sur la tête!

RSI POLE EMPLOI O pointé

Ce qui m’amène d’ailleurs donc vu que l’on donne dans la pure perle de culture, à évoquer une seconde perle d’inculture de culture: Pôle Emploi.

PÔLE EMPLOI cet organisme qui ne sert à rien ►

Quand je parlais plus haut de TNS, pour un non averti il est bien entendu tout à fait normal que TNS ne vous dise strictement rien. Mais lorsqu’on travaille à Pôle Emploi, et qu’on vous dit: « heu, je ne comprends pas, TNS, c’est quoi? » Là encore, ne pas connaître ce que signifie TNS en étant employée de Pôle Emploi revient à ne pas connaître la levure pour le boulanger ou le filtre à huile pour le mécanicien….

Pire encore: Je cherchais à organiser des job dating avec diverses antennes Pôle Emploi afin de recruter des VDI pour mon réseau. D’une part ce fut le parcours du combattant pour arriver à enfin, après moult « je vous passe mon collègue », « je vous passe une autre collègue », « je vous passe le service qui s’en occupe car ce n’est pas moi », tomber sur THE personne en charge de ces job dating sociétés de vente directe/ demandeurs d’emploi, mais le pire est dans ce qui va suivre ci-après.

Pour situer le contexte, un accord a été signé entre l’Etat français représenté par le Ministre en charge de l’emploi (donc indirectement tout organisme relevant de ce Ministère) et le Président de la FVD (Fédération de la Vente Directe) en Septembre 2010 concernant la reconnaissance du statut de VDI en tant que statut de travailleur au même titre qu’un statut employé, cadre, etc etc… Ce n’est qu’en Février 2012 que cet accord a réellement été appliqué sur le terrain (punaise, 2 ans pour faire remonter l’info et la mettre en place, ils ont fait 4 fois le tour de la planète en vélo ce fameux accord à la main pour le mettre en oeuvre ou bien?!)

Lorsque j’ai donc (et ce n’était pourtant pas en 2012) demandé à pouvoir disposer de salles dans certaines annexes de Pôle Emploi pour mes job dating ainsi qu‘une diffusion sur plusieurs départements cibles de mes offres de poste de VDI à pourvoir pour le compte de ma société, voici ce que j’ai entendu: « Ah mais non Madame, là on ne peut pas prendre votre annonce d’offre d’emplois car une offre pour être vendeur à domicile ce n’est pas un emploi! » => (moi de penser) Et Louis XIV, c’était peut-être le Père Noël aussi! OU « Ah mais non Madame, on ne peut pas vous réserver une salle pour du job dating car nous n’allons tout de même envoyer une convocation à certains de nos demandeurs d’emploi pour juste être VDI, ce qui n’est même pas un travail en plus! » => Là je ne m’étale pas sur ce à quoi j’ai pensé mais je vous informe vous,chers lecteurs, que cette dernière perle vient de Pôle Emploi de NÎMES! 

pole emploi de nimes

Pire du pire du méga pire de chez Popol Emploi ► J’ai perdu beaucoup de VDI à cause de Pôle Emploi. En effet, Pôle Emploi ne sachant pas comment calculer l’ARE des VDI qui en bénéficiaient, tout en percevant aussi des commissions de VDI, étant donné que les 2 statuts sont CUMULABLES, Popol a préféré jouer au jeu du « Ch’sais pas et comme CH’SAIS pas, donc je gèle l’ARE du demandeur ». De ce fait, et donc en raison de l’incompétence de notre cher Popol, certaines de mes VDI ont dû cesser leur activité pour le compte de ma société car Pôle Emploi leur avait gelé leur ARE partant du principe que comme ils ne savaient pas dans quelle case les mettre et surtout comment calculer leur ARE du mois en fonction des commissions perçues, ils bloquaient tout les concernant, les mettant parfois dans une difficulté financière sans pareil…

Entre RSI et Pôle Emploi, de mon point de vue de chef d’entreprise (enfin, ex-chef malheureusement), ces deux organismes sont donc de véritables plaies ambulantes mais bien que plaies ambulantes, ce n’est pas pour autant qu’on les soumet à des contrôles de compétences tandis que nous, chefs d’entreprise, l’Etat ne se gêne absolument pas pour nous soumettre à tous types de contrôles. Cherchez l’erreur….

pole emploi pas d'emploi et chomage

Comment un chef d’entreprise est-il perçu par un non chef d’entreprise?

La suite au prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !