Cauchemar d’entrepreneur et d’entreprise: la DGCCRF, ce fléau #1

Comme je l’ai déjà expliqué, grâce à ma wonder VDI PassWord, j’ai eu le privilège d’être convoquée par la DGCCRF étant donné que j’exerçais depuis chez moi et non un bureau ouvert au public.

Le jour de ma convocation, étant telle le petit Chaperon Rouge apeuré devant le Grand Méchant Loup, j’étais pour me seconder, bien que je savais que ceci allait me coûter fort cher, accompagnée par l’un des collaborateurs de mon avocat attitré. D’entrée, j’ai vu au regard des 2 Inspectrices qui allaient me recevoir que le fait d’être accompagnée d’un avocat n’était absolument pas de leur goût. Normal me direz-vous, elles ne pourraient pas me sortir moult articles du Code du Trucmuche ou Décret X ou Y sans que mon avocat ne leur fasse remarquer que leurs références étaient inappropriées et inadaptées dans mon cas présent. Ce qui fut d’ailleurs le cas.

Quand la DGCCRF vous questionne voici l’interrogatoire de type Gestapo que vous obtenez:

Avant de commencer le bal des questions et demandes diverses de pièces que l’on vous a fait apporter, en sus d’apporter tout un tas de produits, elles vous expliquent que votre présence en leurs locaux n’est que dans le cadre d’une étude nationale pour laquelle elles sont missionnées d’établir un rapport statistique: « Mais bien sûr ma petite dame, vous avez parfaitement raison, sauf que je sais que vous me prenez pour un jambon étant donné que c’est PassWord qui vous a orienté vers moi, et si PassWord n’a pas été la seule, certaines blogueuses menaçantes telles celle ayant comme photo vendeuse sur Facebook la tête de Grand-Mère avec ses lunettes dans mon article précédent, ou même encore R2D2, en ont certainement fait de même. Et c’est pour cela que je suis ici dans vos locaux et non pas votre étude bidon. »

DGCCRF

Florilège de questions ►

=> Madame la Gérante, êtes vous bien gérante de la société X? —> Heu, écoutez, non, je trouvais que le mot gérante était sympa et sonnait bien donc je suis juste le Père Noël qui trouvait le temps long entre ce Noël-ci et le prochain à venir, donc je suis venue vous rendre visite histoire de faire un brin de causette et voir si vous n’auriez pas un thé citron à me proposer avec les petits-fours qui vont avec. (Non mais ALLO QUOI! C’est quoi cette question idiote?! Nabila sort du corps de cette inspectrice et viiiiiiiiiiite!)

=> Madame la Gérante, veuillez me fournir vos factures d’achats ainsi que tout autre document relatif à vos fournisseurs ou fournisseur si vous n’en avez qu’un. —> Tenez Madame, les voici. (Et là l’inspectrice se dit: « merde alors, elle a ses factures, donc je ne peux pas la coincer sur des achats au noir non déclarés, flute, zut, crotte, caca boudin, il va falloir que je trouve autre chose pour l’allumer »)

=> Madame la Gérante, combien êtes-vous au sein de votre société? —> Je suis toute seule madame. Je fais tout toute seule: la mise à jour de mon site e-commerce c’est à dire remplir les nouvelles fiches produit, préparer et expédier les commandes, tenir ma comptabilité qui est ensuite traitée par mon cabinet comptable, animer ma page Facebook professionnelle, répondre au téléphone et aux mails, traiter avec mes fournisseurs et mes divers prestataires, gérer mon réseau de VDI, gérer leurs contrats et préparer le nécessaire comptable lié à mon réseau de VDI pour que mon cabinet comptable n’ait plus qu’à s’occuper de leur Bulletins de Précompte et la déclaration URSSAF puis en fin d’année la DADS. ► Et là, je lis dans ses yeux qu’elle ne me croit pas! Pour elle, il est impossible qu’une femme si frêle puisse, en plus d’avoir des enfants assez jeunes, parvenir en 24h à faire tout ce que je viens d’énumérer SEULE. POURTANT SI!

=> Madame, veuillez me fournir vos factures d’achats ainsi que tout autre document relatif à vos fournisseurs ou fournisseur si vous n’en avez qu’un. —-> Heu je crois vous les avoir déjà données (Alzheimer vous guette ma petite dame! Pas le surmenage, car vive les RTT au sein de votre administration!)

=> Madame, veuillez me donner tous les tests de laboratoire que vous avez en votre possession concernant vos produits —- > Tenez madame, voici tous les tests qui m’ont été fournis par mes fournisseurs et ils présentent tous une conformité.

=> Oui mais Madame, ce ne sont pas des tests réalisés par des laboratoire français, donc ils peuvent mettre ce qu’ils veulent comme résultat! —-> Madame, un test de laboratoire qu’il soit d’un laboratoire français, espagnol, italien, américain, ou même congolais, reste un LABORATOIRE AGREE donc aucun laboratoire ne s’amuse à établir de faux compte-rendus.

=> Où sont stockées vos marchandises? —> Comme je vous l’ai dit, je suis toute seule donc ils sont stockés chez moi.

=> Oui mais là ça ne colle pas du tout à l’image qui reflète de votre site et de votre société car si l’on regarde votre site, nous avons réellement l’impression d’être sur un gros site donc d’avoir à faire à une grosse société!!! – – -> Mon avocat de répondre à ma place: Madame, ôtez-moi d’un doute, est-ce punissable que ma cliente pour arriver à recruter des VDI, trouver des revendeurs, faire du chiffre d’affaires avec son site e-commerce que d’avoir un site qui donne une impression de très professionnel et de ne pas crier haut et fort qu’elle fait tout toute seule? Bien au contraire, je trouve qu’il faut beaucoup de volonté et de courage pour tout faire toute seule! Pensez-vous que si ma cliente avait dit d’entrée: Je suis toute seule à tout faire, mais faites moi confiance, achetez mes produits qui sont stockés chez moi et pour lesquels toute la famille navigue entre les cartons pour accéder au sèche-linge et aux vélos, pour les revendre, ou devenez VDI pour le compte de ma société bien que je sois toute seule à la fois le nez devant mon écran mais aussi dans vos cartons pour préparer vos commandes et vous réponds bien souvent depuis la file d’attente à La Poste, ma cliente aurait réussi à convaincre quelconque revendeur, VDI, et inspirer confiance à ses clients? Du moment que les prestations promises ont toujours été honorées en temps imparti, où est le problème que l’on se croît chez un « GROS » tandis que l’on a à faire à juste une jeune femme aux multiples casquettes? Est-ce une infraction que de ne pas dire, pour inspirer confiance, qu’elle est seule au milieu de ses cartons? Est-ce un mal que ne pas dire, par pudeur, je fais des journées de titans mais j’honore tous vos besoins, réponds à tous vos mails? NON, ma cliente est dans son droit. (Et là l’Inspectrice jette un regard de la mort à mon avocat en se disant, mais il ne va pas la fermer celui-là!)

Précision de ma part de vous à moi: Si j’avais opté pour « Bonjour, je suis toute seule, ma maison ressemble à un foutoir rempli de cartons, je navigue depuis mon pc, à mes cartons, prépare vos commandes en enjambant mon sèche-linge et les vélos de mes enfants, réponds sur plusieurs boîtes mails, et ai une vraie tête de zombie le soir venu mais achetez mes produits » Je doute n’avoir jamais décroché un seul point de vente ni recruté une seule VDI. Aussi je n’ai pas menti dans le sens où tout le travail était fait correctement et rapidement, j’ai juste choisi de ne pas passer pour le » nanard » de service afin de donner toutes ses chances à ma société de percer en misant sur l’effet boule de neige, l’aspect très pro et très carré de mon site, soit moi au final, car je suis de nature perfectionniste, professionnelle et très carrée. Le souci est que cette inspectrice n’a pas cru un seul mot de cette pure vérité car pour elle qui est fatiguée avec ses pauvres petites 35h par semaine et ses RTT à répétition, faire ce que je  faisais relevait du surhumain donc du mensonge. ………… Sans commentaire………………..

=> Où sont stockées vos marchandises? —> Heu là il faut arrêter la picole ou la Marie-Jeanne de bon matin ma petite dame!

Rastaman

=> En observant mes produits: Mais c’est débile ce truc, ça ne sert à rien! – – – -> Mon avocat de répondre à ma place: ça Madame, c’est une affirmation très subjective qui n’engage que votre propre opinion, or, nous ne sommes pas là pour que vous nous donniez votre avis sur l’utilité, la pertinence des produits de ma cliente, mais pour que vous fassiez votre travail. (Ouhhhhhhhhhhhhhhhhh, DANS TA FACE DE POULPE!)

=> Madame, les test de laboratoire fournis étant des tests réalisés par des laboratoires non localisés en France, il va falloir réaliser ce que l’on appelle un test de type selon la norme expérimentale XYZ. – – – > Mon avocat de répondre: Qui dit norme expérimentale dit qu’elle n’est pas NORME à proprement parler, mais seulement au stade d’expérimentation. Par conséquent, comment obliger un vendeur à faire tester ses produits selon une norme qui par définition n’existe pas encore? Expliquez-moi s’il vous plaît? ► Et là, l’Inspectrice en question fouille dans sa tonne de Décrets, Normes, bafouille, se sent mal à l’aise, re-bafouille, bref, passe pour une truffe. (Mon avocat, Ce champion!)

=> Madame, vos VDI ont-elles un contrat et si oui montrez les moi – – – > « Non madame, je leur sers la main, on se tape dans le dos en se disant « wesh, ça roule, on bosse ensemble hein grosse, et quand tu feras du chiffre je te filerai un peu de tunes ok? » Bon, j’admets, c’est ce que j’aurais aimé répondre mais non, en bonne citoyenne entrepreneur j’ai transmis les contrats demandés.

=> Madame, nous allons conserver tous les articles que je vous ai demandé de m’apporter, vous me donnez votre accord j’espère! – – -> On dirait qu’à l’évidence je n’ai pas le choix, mais qui va me payer pour tous ces articles conservés, car à la base je les ai payés MOI. Donc en gros, vous êtes en train de faire vos courses gratuitement et moi je n’ai qu’à me taire et m’asseoir sur la valeur des produits que vous conservez. ► Et OUI, nous, entrepreneurs, nous sommes de très généreux donateurs à la DGCCRF car tout est offert!

Pour couper court à cet entretien Gestapo qui aura duré très longtemps, ceci a abouti à:

1/ Une grosse note d’honoraires de la part de mon cabinet d’avocat

2/ Moult lettres recommandées régulières de la part de la DGCCRF

3/ Une nouvelle convocation avec encore tout un tas de produits à leur offrir amener

4/ Encore des lettres et toujours des lettres avec encore et toujours des tonnes de questions dont des questions déjà posées (Ah cet Alzheimer!…)

5/ Me rendre folle et me pourrir la vie à tel point que je n’arrivais plus à me concentrer sur mon travail ne sachant pas à quelle sauce elles avaient décidé de me manger

6/ Être usée par leur récurrence de sollicitation, usée par mes longues heures de travail, usée par les fléaux Facebookiens et Blogueuses hyènes, aussi, j’ai un jour dit stop, en pleurant à chaudes larmes devant mon pc, car c’en était trop. C’était soit j’arrêtais, soit je me tuais.

7/ Même après avoir liquidé amiablement ma société, sachez que l’une des Inspectrices continue de m’écrire et dans la logique de son écrit, elle souhaite transmettre mon dossier au Procureur de la République pour m’amender en tant que personne physique sur la personne morale de gérante que je ne suis pourtant plus. En gros, elle veut me faire payer avec MON ARGENT (que je n’ai pas), ce qu’elle n’a pas pu me faire payer an tant que société, s’imaginant qu’il y avait là une coquette somme à récupérer: elle va être déçue.. Mais je sais que d’ici peu, ou moins peu, je vais me retrouver au Tribunal sans même savoir comment je vais payer mon avocat pour ma défense car je n’ai rien fait  de mal, mais c’est ainsi.. Au pire, si je tombe sur un Juge peu compatissant, je demanderai à payer en Roubles, Cacahuètes, Lexomil!

Bref, Fuyez la DGCCRF comme la peste car une fois après vous, même une fois votre société MORTE, elle continuera à vous harceler tel Freddy sous votre lit.

Hauts pontes de l’Etat, vous qui assermentez ces Inspecteurs/Inspectrices bien que PARADOXE, ils/elles ne soient pas tenu(e)s au SECRET PROFESSIONNEL, vous devriez, tel vous avez monté la Police des Polices, monter un Organisme pour surveiller ces Ripoux de telles administrations, car leur excès de zèle, leur humanisme inexistant vaut un sacré remaniement et contrôle.

l'Etat cause de nombreux suicides d'entrepreneurs

ANNONCE EXTRÊMEMENT SERIEUSE: Si j’en arrive à me donner la mort à cause de cette Inspectrice, mes proches qui vivent ma souffrance au quotidien n’en resteront pas là, croyez-le bien, et même si je ne serai plus là pour le voir, j’adorerais voir ce gros titre aux infos comme quoi à cause de Mme Bidibulle Inspectrice, une ex-chef d’entreprise s’est suicidée, une victime de plus de l’Etat, une victime de plus que l’ETAT CAUTIONNE. L’Etat, ce Serial Killer jamais jugé!

Et même si je suis athée, je le jure devant Dieu: si je suis condamnée à payer à titre personnel pour des « délits » que je n’ai pas commis, je cesserai d’être mais ferai savoir avant pourquoi j’aurai franchi le pas afin que cette Inspectrice finisse ses jours avec une énorme croix à porter, celle de ma mort, et celle d’avoir, je l’espère, perdu son travail si dégoûtant.

 

Vie d’entrepreneur: analyses des dysfonctionnements, anecdotes vraies diverses et variées #1

La suite au prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Publicités