En route vers l’année 3 de l’entreprise #1

Avant de vous parler de ma démarche pour ajouter une 3ème voie de distribution à mon entreprise soit la vente directe, j’aimerais aborder une première analyse et quelques premiers fléaux de chefs d’entreprise.

En tant que chef de TPE/PME (ex chef puisque l’on m’a tout pris), j’aimerais témoigner sur ce que nous, à la tête de TPE/PME, pouvons ressentir, vivre ou au contraire ne pas vivre.

Lorsque l’on est seul aux commandes d’une entreprise, ou société à dimension humaine, je pense que vous serez d’accord avec moi si vous êtes, soit passé par ce statut, soit dans ce cas actuellement, nous devons braver beaucoup d’obstacles et ceci n’est pas toujours ni facile, ni sans conséquences et physiques et psychologiques.

ANALYSE ET FLEAUX ► en tant que chef de TPE, voici ce que j’ai à vous partager:

1/ Lorsque l’on n’a aucun associé, aucun soutient extérieur pour nous aider à prendre nos décisions, nous avons bien souvent au bout d’un certain temps un fort sentiment d’isolement, de surcroît en exerçant à distance (e-commerce) et non pas en boutique physique car au moins en boutique physique vous côtoyez du monde au quotidien (les commerçants de votre rue, vos clients, les passants visiteurs..)

2/ Lorsque l’on est chef de TPE surtout, nous sommes multi-tâches, multi-casquettes……. MOULTIPASS (cf le 5éme Elément de Luc Besson si vous ne comprenez pas ce que je veux dire). Si de surcroît vous avez plusieurs voies de distribution comme c’était mon cas, il vous faut non seulement gérer votre e-commerce avec tout ce que cela implique, mais aussi vos comptes clients professionnels. En gros vous êtes partout en même temps, le premier et le dernier maillon de la chaîne à la fois, et vous menez une vie de fou.

Mener une vie de fou peut être grisant un moment certes, mais ce moment passé, votre corps, votre esprit vous rappellent à l’ordre et vous commencez à non seulement à être plus qu‘épuisé physiquement, mais aussi psychologiquement. Votre souffrance de chef d’entreprise commence. Votre vie au rythme de fou devient une non-vie, vous êtes un NO LIFE du travail, une vulgaire machine à travailler, un esclave de votre propre activité, prisonnier de votre propre engrenage et vous n’avez ni le temps de vous demander quand ce rythme va-t-il se ralentir pour que vous puissiez enfin souffler un peu, ni les moyens, car plus vous vous développez, plus vous « pompez » si nous imageons la chose, plus on vous pompe. Si vous ne vous sentez pas du tout pompé (ce dont je doute), allez faire un peu de lecture par ici, vous comprendrez très vite que même le mot « être pompé » est FAIBLE.

3/ Lorsque l’on est chef d’entreprise de TPE/PME, notre meilleur ami devient presque notre comptable et ce n’est pas sans raison. C’est parce que volontairement ou involontairement nous sommes amenés à l’appeler plusieurs fois par semaine, parfois même par jour, pour divers courriers administratifs que nous recevons en quantité astronomique.

FLEAU ► LES ADMINISTRATIONS FRANCAISES

Nous, chefs d’entreprise, nous sentons quasi harcelés par ces administrations qui bien souvent, en dehors de ne surtout pas oublier de nous rappeler le paiement de nos diverses taxes, nous adressent des courriers ou appels à cotisation totalement erronés.
Le souci majeur est que c’est à NOUS de prouver que leur courrier n’a pas lieu d’être ou leur calcul est faux sinon on nous applique une gentille majoration forfaitaire de pénalité de 10% de la somme que l’on vous réclame. Non-sens n’est ce pas ?!
Certes, une fois cette majoration appliquée, vous pouvez faire une demande de remise gracieuse de celle-ci, mais comme tout échange avec les administrations françaises se fait par courrier recommandé avec accusé réception (et oui, sinon, ils sont capables de vous dire qu’ils n’ont jamais rien reçu et même en envoyant un beau recommandé, ils arrivent à perdre votre courrier : mais qu’ils sont forts ces gens-là !), cela vous coûte toujours en fin d’année une coquette somme appelée FRAIS DE CHANCELLERIE par votre cabinet comptable, alors que si les administrations françaises faisaient correctement leur travail, ces frais seraient minimes.

Parmi les fléaux administratifs, nous pouvons répertorier notre cher RSI : officiellement Régime Social des Indépendants, officieusement Ramassis de Sangsues et d’Incompétents. Et encore, je suis gentille car le RSI, cette plaie pour tout travailleur indépendant, cette gangrène qui nous ronge à petit feu, n’est qu’un maillon du Gang Criminel Organisé mais malheureusement LEGAL de l’Etat français. (J’aborderai ultérieurement quelques anecdotes et vérités sur mon vécu avec le RSI : ça croustille sous la dent tel un croissant chaud tout juste sorti du four).

Pourquoi Gang Criminel Organisé ? Si vous êtes chef d’entreprise ou l’avez été, vous savez de quoi je parle. Je parle des charges que l’Etat nous impose et toujours crescendo, des taxes qui chaque année augmentent et nouvelles taxes que l’on nous sort du chapeau tel un magicien sort son lapin, tout fier de son tour de magie, de ce racket qu’est la TVA : certes, nous, sociétés, ne sommes que des collecteurs de cette taxe, mais si par malheur le mois X vous faites un chiffre d’affaires de folie avec en contrepartie peu d’achats fournisseurs, vous vous retrouvez rapidement avec un montant de TVA à payer à vous donner envie de vous pendre (ça m’est arrivé d’en pleurer en voyant que je redonnais chaque mois 19.6% puis depuis janvier de cette année 20% de mon chiffre d’affaires durement atteint).

les entreprises françaises croulent sous les charges et taxes

Je parle aussi des textes de loi, des articles TRUCMUCHE auxquels nous, professionnels devont nous conformer sous peine de sanctions. Je parle aussi de certaines aberrations comme le fait d’allonger le délai de rétractation pour le consommateur qui achète à distance en le passant de 7 jours francs à 14 jours francs ► En gros, vous ne savez pas réellement quel chiffre d’affaires vous allez réaliser en clôturant votre mois puisque tout ce que vous vendez à compter du milieu du mois peut au final faire l’objet d’une rétractation pour remboursement.
C’est bien de protéger les consommateurs, mais qui protège les entrepreneurs ? Que nous a-t-on donné comme avantage en contrepartie de cet allongement ? RIEN. En gros, nous devons nous taire, acquiescer, et faire profil bas en croisant les doigts pour ne pas tomber sur trop de clients faisant valoir ce droit au bout de 14 jours… Un souci de plus pour nous, chefs d’entreprise vendant à distance et même en vente directe.

Dans ce Gang Criminel Organisé, se trouve bien entendu le SIE qui vous attend au virage à la clôture de votre exercice pour vous prendre un maximum d’IS. Là encore vous ressentez un sentiment immense d’injustice car après avoir payé toute une année d’exercice comptable : charges, taxes diverses et variées, TVA, frais de chancellerie en plus de vos honoraires comptables à cause des multiples courriers que vous devez envoyer à ces organismes pour leur signaler qu’ils devraient arrêter de fumer la moquette avant de vous écrire, vous devez payer des impôts société qui sont bien entendu totalement séparés des impôts sur le revenu que vous allez aussi payer. PAYER, PAYER, PAYER, et encore PAYER, ce qui fait de nous, sociétés et entreprises françaises, les vaches à lait de l’Etat, les dindons de la farce, les laissés pour compte d’un système faussement pro-entrepreneurial, des prostituées.

Enfin, n’oublions pas de citer ce qui est notre épée de Damoclès à tous, nous qui sommes chefs d’entreprise : le frère jumeau de ce Gang Criminel Organisé ► Les Cowboys des Administrations Françaises dont les 3 Mousquetaires principaux sont: Fisc, DGCCRF, URSSAF et Inspection du Travail (les 3 Mousquetaires étaient 4 ne l’oublions pas).

Ces Cowboys sociopathes n’ont aucun scrupule à vous pourrir la vie, la santé et c’est LEGAL ! Pourtant, et triste constatation d’ailleurs, nombreux sont les entrepreneurs, artisans, commerçants, dirigeants à s’être suicidé à cause d’un contrôle fiscal, de la DGCCRF, ou contrôle URSSAF, mais PARADOXE, ces cowboys sociopathes ne sont pour autant pas poursuivis et continuent EUX, leur petite vie de fonctionnaire d’Etat grassement payé, avec de nombreux avantages, une cotisation privilégiée pour leur retraite et leurs RTT : « Repose Toi Toutletemps ».

Si je ne divague pas, lorsque l’on provoque la mort d’une personne, sans avoir forcément eu l’intention de la donner, nous sommes poursuivis en justice et jugés pour HOMICIDE INVOLONTAIRE. Et bien qu’on m’explique POURQUOI ces Cowboys des Administrations Françaises ne sont-ils pas passibles de tels jugements ?

Et si grâce à Dieu (ou qui vous voulez), vous ne vous pendez pas à cause de ces Cowboys, dans le meilleur des cas, vous devenez soit ce que Pierre Blanc-Sahnoun (Coach de cadres dirigeant et fondateur et Directeur de White Spirit) appelle: un CHEVALIER DU LEXOMIL (désolée non, vous ne devenez pas un Chevalier du Zodiaque aux super pouvoirs…), soit un chevalier du Lexomil associé à un dépressif profond stade 3 donc en dépression majeure = MOI aujourd’hui… Moi qui lutte au quotidien pour ne pas finir entre quatre planches car je suis mère et mes enfants ont besoin de leur maman.

Les entrepreneurs chevaliers du lexomil

Ce qui m’amène à penser à la chanson de Forent Pagny qui en gros se résume à : « Vous pouvez tout me prendre, mais vous n’aurez pas MA LIBERTE DE PENSER! »  Et au jour d’aujourd’hui, c’est bien tout ce qu’il me reste, c’est pour cela d’ailleurs que je n’ai plus peur de me taire, car qu’allez vous prendre à quelqu’un qui n’a plus rien ?

 

En route vers l’année 3 de mon ENTREPRISE #2
La suite au prochain article.
Rendez-vous sur Hellocoton !